Conseils de dermatologues pour se faire bronzer en toute sécurité (VIDÉOS)

Rien de plus agréable l’été que de se faire dorer sous les doux et chauds rayons du soleil. Que vous prévoyiez une journée à la piscine, au lac, à la montagne ou encore dans votre jardin, encore faut – il que vous pensiez à bien vous protéger. Nous avons démystifié pour vous quelques mythes sur l’exposition au soleil et les grandes règles à suivre pour passer vos vacances en toute sécurité et surtout en beauté. Bon bronzage!

Les gens qui bronzent facilement et n’attrapent pas de coup de soleil n’ont pas besoin de protection.

Faux. Tout dépend de votre phototype cutané. Il est vrai qu’une peau plus foncée prendra plus de temps à brûler, mais personne n’est à l’abri du vieillissement cutané ou encore pire d’un cancer. Le mot d’ordre est donc de se protéger.

L’ombre nous protège du soleil!

Faux.Les rayons UV se reflètent sur toutes surfaces offrant une surface de réflexion (haut, sac, béton, etc).

Le FPS 100 me protège à 100 % des UVB.

Faux. La seule protection totale est de se tenir à l’écart du soleil.

Voici les subtiles variations de protection entre les différents FPS :

Un FPS 8 bloque 88 % des UVB

Un FPS 15 bloque 93 % des UVB

Un FPS 30 bloque 95 % des UVB

Un FPS 40 bloque 96 % des UVB

Un FPS 100 bloque 99 % des UVB

Sélection de crèmes solaires pour bronzer en sécurité

Une grosse rondelle de crème suffit pour couvrir tout mon corps.

Faux. Le Dr.Tremblay, dermatologue à la clinique Medime du Sanctuaire, spécialiste en cancer de la peau, nous recommande un minimum de 30 ml (l’équivalent de trois cuillères à soupe pour tout le corps) et ce toutes les 2 heures ou après chaque baignade ou activité sportive (même si hydrofuge). Une demi-bouteille par personne/par jour n’est pas anormal. N’oubliez pas d’attendre environ 20 minutes pour que les ingrédients filtrants soient absorbés par l’épiderme. www.medime.com

Que compose une bonne crème solaire?

Un bon FPS (30 est idéal), une protection contre les rayons UVA et UVB, une résistance à l’eau, de bons ingrédients tels que du Mexoryl et du Tinosorb.

Quel type de produit est-il préférable d’utiliser?

Le Dr.Tremblay nous recommande de privilégier la crème qui couvre mieux les surfaces et qui se démarque par une texture plus opaque qui permet une application plus précise. Le bâton est aussi une excellente option, car la paraffine qu’elle contient permet de l’appliquer sur le contour des yeux et des lèvres (endroits trop souvent oubliés). Le vaporisateur est pratique pour les endroits difficiles à rejoindre comme le milieu du dos, mais encore faut-il s’appliquer à l’application.

Le soleil et ses bienfaits pour la santé.

« Le soleil est responsable de la synthèse de la vitamine D, qui permet à l’organisme d’absorber le calcium dans les os et est notamment bénéfique pour lutter contre le rachitisme », explique le Dr Stolovitz de la Clinique AntiAging. « L’exposition aux UV est aussi un bon moyen de traiter des affections cutanées, comme le psoriasis ou le vitiligo. » Spécialisé en réparation de dommages cutanés et vieillissement de la peau, Dr Stolovitz nous prévient des effets néfastes d’une exposition excessive au soleil : « Les rayons UV sont responsables des brûlures (coups de soleil) qui causent le vieillissement cutané (relâchement de la peau, rides, teint terne), des taches pigmentaires et des allergies cutanées, d’où l’importance d’une protection adéquate. Le meilleur moyen de garder son capital beauté est de prévenir. Il est aussi possible de corriger et/ou d’atténuer ces signes de vieillissements en clinique à l’aide de Photorajeunissement ou IPL (Lumière Intense Pulsée). www.cliniqueantiaging.com

Pour plus de renseignements sur les risques et la prévention du cancer de la peau, rendez-vous sur le site de l’Association Canadienne de Dermatologie

Pour voir toutes les vidéos de l’émission Ça commence bien plus, rendez-vous sur le site de V Télé.