NOUVELLES
03/06/2015 02:18 EDT | Actualisé 03/06/2016 05:12 EDT

Le fils de la consule du Canada à Miami restera en prison (VIDÉO)

Une juge américaine a refusé mercredi la remise en liberté sous caution du fils adolescent de la consule du Canada à Miami, accusé d'avoir participé à une fusillade avec des dealers de drogue ayant coûté la vie à son frère aîné et à un dealer.

La juge Teresa Mary Pooler a estimé qu'il y avait un risque que Marc Wabafiyebazu, 15 ans, retourne au Canada s'il était libéré et qu'il serait alors difficile d'obtenir son extradition.

"Il paraît extrêmement improbable que si M. Wabafiyebazu fuyait au Canada où sa famille et son père vivent, les Etats-Unis parviendraient à le ramener", a indiqué la juge, lors d'une audience devant un tribunal de Miami à laquelle assistaient l'adolescent et sa mère.

La consule Roxanne Dubé, qui a refusé tout commentaire, avait plaidé vendredi "l'innocence" de son fils.

"Marc est le fils rêvé de tous les parents. C'est un bon garçon. Il n'avait aucun problème de comportement à l'école", avait fait valoir la diplomate, sans pouvoir retenir ses larmes.

Marc Wabafiyebazu est inculpé pour assassinat et a plaidé non coupable. Actuellement incarcéré dans une prison pour adultes, il réclamait de pouvoir être remis en liberté sous caution dans l'attente de son procès.

"A coup sûr, nous sommes déçus mais nous respectons le tribunal", a commenté son avocat, Curt Obront, après la décision. Le procès, où l'adolescent sera jugé en tant qu'adulte, devrait commencer fin juillet.

Selon la police, l'adolescent et son frère Jean, âgé de 17 ans, s'étaient rendus le 30 mars à bord d'une voiture de leur mère, munie de plaques diplomatiques, dans une maison de la métropole de Floride où ils comptaient dérober 1 kg de cannabis à des trafiquants.

Une fusillade avait éclaté dans laquelle l'aîné des deux frères et un des trafiquants, âgé de 17 ans, avaient été tués.

Deux autres dealers, blessés dans la confrontation, ont également été inculpés pour assassinat.

Selon ses avocats, Marc Wabafiyebazu se trouvait dans une voiture pendant que son frère effectuait le vol. C'est seulement après la fusillade qu'il s'est emparé d'une arme et a tiré en l'air pour attirer l'attention de la police.

Mais, selon les lois de Floride, quiconque participe à un délit violent lors duquel il y a mort d'homme peut être inculpé pour assassinat.

La consule avait été nommée en novembre et ses fils étaient arrivés à Miami en février.