NOUVELLES
03/06/2015 09:52 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:12 EDT

Tchétchénie: le local d'une organisation humanitaire est saccagé

MOSCOU - Des hommes masqués ont saccagé mercredi le local d'une organisation qui milite en faveur des droits de la personne en Tchétchénie.Des meubles ont été fracassés et les occupants du local ont dû se sauver par les fenêtres.Le Comité contre la torture, à Grozny, dénonce le recours répandu à la torture et les exécutions extrajudiciaires qui sont monnaie courante dans cette république russe. Le groupe n'emploie pas d'employés permanents et les militants y viennent en rotation pour se soustraire à la pression des autorités.Le groupe a mis en ligne sur Twitter, mercredi matin, des photos qui montrent des hommes armés qui tentent d'enfoncer la porte.Le coordonnateur régional du groupe, Oleg Khabibrakhmanov, a expliqué à l'Associated Press que les hommes se sont présentés en fin d'avant-midi dans le cadre d'une manifestation. Il dit que ses collègues de Grozny ont immédiatement appelé la police, mais en vain.Les hommes masqués étaient armés de barre à clous, ce qui leur a permis de défoncer la porte d'entrée. Les militants ont alors sauté par les fenêtres du deuxième étage, a dit M. Khabibrakhmanov.Les hommes ont fracassé des meubles et des ordinateurs, et ils ont détruit des documents. Ils ont aussi pénétré dans un appartement adjacent, où des employés temporaires du groupe travaillaient.Plusieurs militants de droits de la personne ont été assassiné en Tchétchénie au cours de la dernière décennie. Le Comité contre la torture s'est précédemment attiré les foudres de l'homme fort tchétchène Ramzan Kadyrov — un proche du président russe Vladimir Poutine — quand il l'a blâmé pour l'incendie des maisons de militants antigouvernementaux.