NOUVELLES
03/06/2015 09:32 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:12 EDT

Roland-Garros - Serena Williams, intraitable avec Errani, en demi-finale

Serena Williams, la N.1 mondiale, a démoli en deux sets 6-1, 6-3 l'Italienne Sara Errani (N.17) , incapable de s'opposer à sa puissance mercredi, pour accéder aux demi-finales de Roland-Garros, pour la quatrième fois de sa carrière.

Déjà sacrée en 2002 et 2013 à Paris, l'Américaine a un boulevard devant elle. Elle sera opposée jeudi en demie à la Suissesse Timea Bacsinszky (N.24) ou à la Belge Alison Van Uytvanck (N.93).

Hormis Williams, il ne reste qu'une joueuse du Top 10 encore en lice dans ce tournoi : la Serbe Ana Ivanovic (N.7), qui a gagné Roland-Garros en 2008.

Depuis 2013, à chaque fois que Williams a atteint les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem, elle a fini par le remporter.

Elle cherche à décrocher à Paris son 20e titre du Grand Chelem, et à se rapprocher du record de l'Allemande Steffi Graf (22) pour l'ère Open (depuis 1968).

L'Américaine, dont la préparation pour Roland-Garros avait été gâchée par une blessure au coude droit l'ayant contrainte à déclarer forfait en huitièmes à Rome, avait éprouvé des difficultés lors des trois matches précédents.

Elle avait à chaque fois perdu le premier set, contre l'Allemande Anna-Lena Friedsam (N.105) au deuxième tour, la Bélarusse Victoria Azarenka (N.27) au troisième et l'Américaine Sloane Stephens (N.40) en huitièmes.

Le scénario ne s'est pas répété une quatrième fois. Ce qui n'est guère une surprise, car Errani, finaliste en 2012 à Roland-Garros, n'avait jamais battu Williams en huit rencontres sur le circuit WTA, et ne lui avait même pris qu'un set.

L'Italienne est trop frêle pour résister à la puissance de Williams, qui a fait des carnages sur le service adverse dans le premier set. Errani n'a gagné que 25% des points derrière sa première balle dans cette manche et... 0% sur sa deuxième balle.

Elle a dû attendre le deuxième set pour conserver son service pour la première fois du match. L'Italienne est parvenue à servir un peu plus long, à défaut de mettre plus de force. Le jeu s'est ainsi un tout petit peu équilibré.

Pour quelques minutes seulement. Car Williams a continué à pilonner en retour et à prendre beaucoup plus d'initiatives dans le jeu (39 coups gagnants à 9).

L'Américaine, qui n'a toujours subi qu'une défaite cette saison, en demi-finale à Madrid face à la Tchèque Petra Kvitova, a fini par trouver l'ouverture dans le septième jeu et à conclure sur sa quatrième balle de match.

cyb/jcp