NOUVELLES
03/06/2015 10:16 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:12 EDT

Roland-Garros - Bacsinszky rejoint Serena en demies

La Suissesse Timea Bacsinszky, 24e mondiale, a dominé, mercredi, la Belge Alison Van Uytvanck, 93e, en deux manches (6-4, 7-5) pour accéder aux demi-finales du tournoi de Roland-Garros, où elle retrouvera la N.1 mondiale Serena Williams.

C'est la première fois qu'une joueuse helvète se hisse dans le dernier carré à Paris depuis 2001 et la défaite de Martina Hingis en demi-finales contre l'Américaine Jennifer Capriati.

Patty Schnyder était la dernière, tous Grands Chelems confondus, à avoir réalisé cette prouesse, en atteignant les demies de l'Open d'Australie en 2004.

Avant son épopée à Paris, Bacsinszky n'avait encore jamais franchi le troisième tour dans les tournois majeurs.

"C'est juste incroyable. Je suis très très fière de mon parcours", a réagi la Suissesse.

A Roland-Garros, elle n'avait jamais remporté plus d'un match lors de chacune de ses cinq précédentes participations (de 2007 à 2010 et en 2014).

Mais après avoir un temps envisagé de se reconvertir dans l'hôtellerie, à cause de problèmes récurrents à un pied, la Suissesse a entrepris une ascension fulgurante. En moins de deux ans, elle est passée de la 285e à la 24e place, son meilleure classement.

Cette année, la Lausannoise de bientôt 26 ans (le 8 juin) a déjà conquis deux titres (Acapulco, Monterrey) et disputé une autre finale (Shenzhen).

Dans la foulée de sa performance contre la Tchèque Petra Kvitova (N.4) en huitièmes, Bacsinszky a pris les commandes en breakant d'entrée son adversaire.

Van Uytvanck, qui n'a qu'une mince expérience en grand Chelem à 21 ans, a souffert de la puissance en retour de la Suissesse. Bacsinszky, qui dictait le jeu, a eu toutefois un peu de mal à finir. Dans la deuxième manche, la belge s'est accrochée pour refaire son break de retard pour recoller à 3 partout.

"C'était un match très difficile. Elle s'est battue comme une dingue quand elle était dos au mur", a souligné Bacszinsky, très heureuse d'avoir repris le dessus dans le deuxième set.

ll/jcp