NOUVELLES
03/06/2015 07:32 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:12 EDT

Propositions à la Grèce : pas une négociation (PM néerlandais)

Les propositions de réformes élaborées par les créanciers d'Athènes, en vue de débloquer une aide vitale pour l'économie grecque, ne peuvent pas être assimilées à une négociation, a affirmé mercredi le Premier ministre néerlandais.

"Il n'y a pas de négociation", a déclaré le Premier ministre néerlandais Mark Rutte en marge d'une réunion de l'OCDE à Paris, selon des propos relayés par la presse économique et confirmés à l'AFP par son porte-parole.

Athènes et ses créanciers internationaux (UE, FMI, BCE) ont mis au point deux programmes de réformes concurrents que les protagonistes ont quelques jours pour concilier.

Une première confrontation entre les propositions des uns et des autres devrait intervenir mercredi soir lors d'une rencontre entre le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

"Ce que nous devons faire, c'est faire comprendre ceci à Alexis Tsipras et son nouveau gouvernement : nous respectons le fait qu'il y a un nouveau gouvernement mais ils doivent, eux, respecter le fait que la Grèce en tant que pays a conclu certains accords avec l'UE qui doivent être respectés", a dit M. Rutte.

"Je connais certains des éléments principaux de l'accord", a assuré Mark Rutte : "mais cela n'aiderait pas d'en discuter en public".

La Grèce bénéficie d'un programme d'aide international pour faire face à sa dette et éviter un défaut de payement.

Mais elle doit faire valider par ses partenaires des réformes budgétaires afin de toucher la dernière tranche, soit 7,2 milliards d'euros, de l'aide prévue.

Les discussions durent depuis des mois. Le FMI, l'UE et la BCE réclament à Athènes des réformes qui pour certaines vont à contre-courant des promesses électorales d'Alexis Tsipras, à la tête d'un gouvernement de gauche radicale.

Au sujet d'une éventuelle sortie de la Grèce de l'Eurozone, M. Rutte a déclaré : "je ne le souhaite pas, personne ne le souhaite. On ne peut jamais dire que ce n'est pas une option, mais ce n'est pas le but".

ndy/cjo/mbr/ros