NOUVELLES
03/06/2015 04:58 EDT | Actualisé 03/06/2015 04:58 EDT

Un pilote d'avion accusé d'avoir volontairement endommagé des lignes de haute tension

Radio-Canada/Yvon Thériault

Normand Dubé, un pilote de 53 ans, a comparu mercredi après-midi au palais de justice de St-Jérôme afin de faire face à 23 chefs d'accusation. Il a plaidé non-coupable.

Les méfaits que ce pilote est soupçonné d'avoir commis sont notamment en lien avec une importante panne d'électricité qui a privé de courant 180 000 abonnés d'Hydro-Québec pendant deux jours en décembre.

M. Dubé, un entrepreneur, inventeur et pilote de Sainte-Anne-des-Plaines, aurait jeté du haut des airs des objets sur des lignes à haute tension à Mirabel, Wenworth ainsi qu'à Brownsbug-Chatham dans les Laurentides afin de les endommager.

La panne, qui a débuté le 4 décembre, s'est poursuivie, dans une moindre mesure, le 5 décembre. Elle avait affecté principalement la grande région de Montréal mais aussi la Montérégie, les Laurentides, le Centre-du-Québec et l'Outaouais.

À ce moment-là, Nathalie Vachon, d'Hydro-Québec, avait expliqué de la façon suivante l'origine des pannes : « C'est le déclenchement d'un mécanisme de protection sur deux lignes de transport en provenance de la Baie-James. [...] »

Il appert qu'Hydro-Québec a porté plainte à la police.

Une vaste enquête

Les présumés méfaits de Normand Dubé vont au-delà de la panne du mois de décembre.

L'enquête tend à démontrer que Normand Dubé aurait fait appel à un groupe criminel pour commettre divers méfaits qui ont eu lieu dans les secteurs de Saint-Jérôme, Sainte-Anne-des-Plaines, Mirabel Wentworth et Brownsburg-Chatham. Ces méfaits auraient été perpétrés sur une période allant de 2009 à 2014. Treize personnes ont porté plainte dans cette affaire.

Au cours de cette enquête, qui a débuté en octobre 2014, quatre suspects ont été arrêtés en lien avec un incendie criminel survenu à Sainte-Anne-des-Plaines visant la résidence d'un cadre de l'administration municipale de cette ville.

De plus, depuis le début de l'enquête, les policiers ont également saisi un avion AC450 Aerocruise, d'une valeur de 350 000 $.

Au total, sept personnes arrêtées

Les policiers ont aussi accusé six autres personnes qui, comme Normand Dubé, ont été arrêtées mardi.

Ces accusations - incendie criminel, complot, menaces de mort, harcèlement, intentions de harceler, vandalisme sur des objets de plus de 5000 $- ont toutes été portées dans le cadre de l'opération « mouchard », conjointement menée par la Sûreté du Québec, le Service de police intermunicipal de Terrebonne et par la police de Saint-Jérôme.

Mercredi, au palais de justice de Saint-Jérôme, Normand Dubé a plaidé non coupable aux chefs d'accusation qui pèsent contre lui. Il reviendra en cour le 9 juin prochain pour subir son enquête sur remise en liberté.

Le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Steve Baribeau, a l'intention de s'opposer à la remise en liberté de l'inculpé parce qu'il estime que ce dernier pose un risque pour la sécurité du public. « S'il était remis en liberté la confiance du public serait minée par cette décision-là », affirme en outre Me Baribeau.

Avec les informations de Pascal Robidas

À lire aussi :

Une panne d'électricité a frappé une partie du Québec