NOUVELLES
03/06/2015 12:49 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:12 EDT

Les frappes américaines auraient tué 10 000 membres du groupe État islamique

BEYROUTH - Plus de 10 000 djihadistes du groupe armé État islamique ont été tués par les frappes aériennes de la coalition américaine au cours des neuf derniers mois, a révélé mercredi un dirigeant américain.Le secrétaire d'État adjoint Tony Blinken a confié à la radio de France Inter que les frappes se sont révélées efficaces.En septembre, les renseignements américains — la CIA — indiquaient que le groupe État islamique pouvait compter sur environ 31 000 hommes, ce qui signifierait que le tiers de ses forces ont été anéanties.Le groupe continue toutefois à attirer des recrues de partout dans le monde.Pendant ce temps, sur le terrain, les djihadistes ont lancé une vaste offensive pour tenter de s'emparer de Hassakeh, une ville principalement kurde située dans le nord-est de la Syrie. Au moins cinq voitures piégées conduites par des kamikazes auraient explosé jusqu'à présent.Des avions de chasse syriens ont aussi frappé la vile de Shaddadeh, un bastion djihadiste situé tout juste au sud de Hassakeh. Au moins sept maisons ont été détruites.D'autres combats sont également rapportés dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie.