NOUVELLES
03/06/2015 05:05 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:12 EDT

La Bourse du Qatar en recul après la démission de Blatter

La Bourse du Qatar a fortement baissé aux premiers échanges mercredi sur fond de craintes pour le Mondial-2022 prévu dans ce pays du Golfe, après la démission du président de la Fifa Sepp Blatter.

L'indice de Qatar Exchange a plongé de quelque 3,2% à 11.800 points, perdant environ 384 points, immédiatement après l'ouverture du marché, avant de rebondir.

A la mi-session, l'indice du 2ème plus grand marché arabe avait récupéré le gros de ses pertes et s'échangeait à 12.028,45 points, en baisse de 1,3% par rapport à son niveau de clôture de la veille.

"La démission de Blatter à suscité une certaine incertitude concernant la Coupe du monde de 2022", a déclaré Sebastien Henin, un responsable de la firme National Investor, basée à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis. "Il y a des craintes qu'elle n'ouvre la boîte de pandore concernant l'organisation du Mondial" au Qatar, a-t-il ajouté.

Des accusations de corruption ont été évoquées au sujet du processus d'attribution au Qatar du Mondial-2022, mais le petit pays gazier du Golfe a, à plusieurs reprises, rejeté catégoriquement de telles accusations. Et une enquête internationale l'a blanchi.

Le richissime émirat investit des milliards de dollars dans plusieurs projets d'infrastructure pour cette compétition et ses entreprises, dont la plupart sont cotées à la Bourse locale, y sont très impliquées.

Sepp Blatter a annoncé mardi qu'il renonçait à la présidence de la Fédération interantionale de football, secouée par une série de scandales de corruption, quelques jours après avoir été réelu pour un cinquième mandat.

bur-oh/tm/jri