NOUVELLES
02/06/2015 22:10 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Fifa/corruption: la Confédération asiatique veut trouver "la meilleure façon d'avancer"

La Confédération asiatique (AFC), qui a soutenu la réélection de Sepp Blatter à la présidence de la Fifa, a sobrement réagi à sa démission mercredi, se bornant à assurer qu'elle s'efforcerait de trouver "la meilleure façon d'avancer".

Dans un bref communiqué, l'AFC a indiqué "prendre note" du retrait du Suisse quatre jours après sa réélection pour un cinquième mandat.

"L'AFC suit la situation de près et discutera avec ses associations membres et les autres confédérations afin de trouver la meilleure façon d'avancer pour la Fifa et le football mondial", a-t-elle ajouté.

Présidée par Cheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa (Bahreïn), l'AFC avait envoyé un signe de défiance au seul adversaire de Blatter pour la présidence de la Fifa, le prince jordanien Ali bin Hussein, en lui retirant son poste de vice-président asiatique de la Fifa d'après-congrès.

Le prince Ali, demi-frère du roi Abdallah II, avait axé sa campagne et son discours de candidat sur sa volonté de "transparence" et de "regagner le respect du monde", sans convaincre les membres d'une Fifa devenue très prospère sous la présidence Blatter.

Blatter a convoqué un congrès extraordinaire pour de nouvelles élections et le prince Ali a fait acte de candidature. Il pourrait se retrouver face à Michel Platini, président de l'UEFA.

dma/st/gab/mf