Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un chauffeur de bus d'Edmonton reçoit les excuses de la commission scolaire qui a demandé son congédiement (VIDÉO)

Une vidéo qui vient de faire surface justifie le geste d'un conducteur d'autobus scolaire d'Edmonton, qui a expulsé de son véhicule un élève indiscipliné, il y a environ une semaine.

L'Edmonton Catholic School DIstrict s'est excusé d'avoir demandé le congédiement du chauffeur après qu'il eut été révélé qu'il avait forcé l'élève à sortir à dix coins de rue de son arrêt habituel.

« À la lumière de cette seconde vidéo, qui montre un assaut contre le chauffeur, nous comprenons que nous n'aurions pas dû exiger le congédiement du chauffeur, et nous nous sommes excusés auprès de son employeur, Cunningham Transportation Services, et nous ferons de même avec le conducteur dès que nous arriverons à le rejoindre », indiquait une publication sur la page Facebook du district scolaire, mardi.

Lundi, la compagnie d'autobus avait défendu son chauffeur dans un communiqué, à la suite de la diffusion sur Global News d'une autre vidéo, captée par le téléphone cellulaire d'un autre élève passager du véhicule. Dans celle-ci, on ne voit que l'expulsion du fautif, sans plus d'explications.

« Sors de mon autobus », dit le chauffeur en fermant la porte.

« Je suis sûr que c'est de la maltraitance d'enfant », s'exclame un des jeunes dans le bus.

Laura Doroshenko, de Cunningham Transport Ltd, a indiqué que l'élève expulsé avait frappé un autre jeune avant de menacer le chauffeur.

Ce dernier, qui avait aussi été attaqué par le sac de hockey d'un autre élève sortant de l'engin quelques minutes plus tôt, a tenté de rejoindre son bureau pour faire un rapport, mais n'a pu rejoindre personne.

Le Calgary Sun rapporte que le chauffeur a été assigné à un autre trajet, tandis que Global News indique que les deux jeunes turbulents ne pourront prendre l'autobus scolaire pour une semaine.

Cet article initialement publié sur le HuffPost Alberta a été traduit de l'anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.