NOUVELLES
02/06/2015 14:41 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

USA: des parlementaires réclament la libération de 4 Américains détenus en Iran

Des parlementaires américains ont réclamé la libération de quatre de leurs compatriotes détenus en Iran lors d'une audition de la Commission des Affaires étrangères mardi durant laquelle plusieurs personnes sont venues dénoncer le "cauchemar" vécu avec la détention de leurs proches.

Certains membres de cette commission qui dépend de la Chambre des représentants et plusieurs proches ont réclamé une suspension des négociations sur la programme nucléaire controversé de Téhéran. L'idée d'un accord conditionné à la libération des quatre détenus a également été évoquée.

La Commission a voté une proposition de loi réclamant la libération des quatre hommes.

Nagameh Abedini, l'épouse de l'un d'eux, le pasteur Saeed Abedini, condamné à huit ans de prison pour avoir organisé une étude biblique, a témoigné de sa "douleur profonde et insoutenable".

Quelques jours après l'accord-cadre signé début avril entre l'Iran et les grandes puissances, son mari a été mis à l'isolement, a-t-elle ajouté.

Plusieurs voix se sont élevées pour affirmer qu'en cas d'accord définitif avec Téhéran, les Etats-Unis auraient moins de marge de manoeuvre pour négocier la libération des détenus.

Ali Rezaian, le frère d'un correspondant du Washington Post, Jason Rezaian, est également venu dénoncer de "fausses" accusations portées contre ce dernier.

Le procès de Jason Rezaian s'est ouvert à huis clos la semaine dernière à Téhéran. Les autorités américaines ont dénoncé le "manque total de transparence" depuis l'arrestation de l'Américano-iranien en juillet dernier.

Des proches de l'ancien Marine Amir Hekmati, condamné à mort pour espionnage durant une visite à sa grand-mère en Iran, étaient également présents. Sa peine a ensuite été réduite à 10 ans de prison.

Le père d'Amir Hekmati, qui souffre d'un cancer en phase terminale, a affirmé que revoir son fils était son unique souhait avant de mourir.

Un quatrième citoyen américain, l'ancien agent du FBI Robert Levinson, aujourd'hui âgé de 67 ans, a disparu mystérieusement il y a huit ans sur l'île de Kish en Iran.

En dépit d'une vidéo d'une minute envoyée en 2010 et de quelques photos, la famille de M. Levinson n'a reçu aucune nouvelle de lui et ne connaît pas son lieu de détention.

"3.007 jours plus tard, nous attendons toujours sa libération", a témoigné le fils aîné de ce dernier.

jkb/faa/bdx