DIVERTISSEMENT
02/06/2015 04:45 EDT | Actualisé 02/06/2015 04:52 EDT

«Sense8» de Netflix: entrevue avec Daryl Hannah et Naveen Andrews (PHOTOS/VIDÉOS)

Netflix

À partir de vendredi, Netflix lancera simultanément dans le monde entier les douze épisodes de Sense8, la nouvelle série de science-fiction concoctée par les Wachowski (Matrix) et J. Michael Straczynski (Babylone 5). Réalisée sur cinq continents, la première saison réunit huit personnages tous reliés par les mêmes expériences sensorielles. Le Huffington Post Québec s’est entretenu avec Daryl Hannah et Naveen Andrews.

Galerie photo «Sense8» de Netflix Voyez les images

Dès les toutes premières minutes, la mystique série Sense8 nous propulse aux quatre coins du monde à travers un récit polyphonique. De Reykjavik à Séoul, en passant par Nairobi, Chicago, Bombay, Mexico, Berlin ou San Francisco, on y suit les destins de huit personnages interconnectés par une conscience commune, alors qu’ils ne se connaissent pas.

«Ils ne se sont jamais vus puisqu’ils vivent souvent à des milliers de kilomètres de distance, a expliqué Daryl Hannah qui interprète Angel, la mère d’un des «Sense8». Pourtant, après la mort tragique d’une personne, ils vont soudainement vivre les mêmes sentiments. En essayant de comprendre ce qui leur arrive, ils vont alors découvrir les multiples conséquences liées aux émotions qu’ils partagent les uns avec les autres.»

L’actrice de 54 ans, connue pour ses rôles marquants dans Blade Runner, Splash, Wall Street et Kill Bill a décrit la série comme «divertissante, drôle et passionnante». Mais selon elle, Sense8 révèle à nouveau l’empathie des jumeaux Wachowski qui signent ici leur premier projet de télévision.

«Il y a toujours derrière leurs œuvres un propos qui dépasse la simple anecdote, a-t-elle dit. Je n’ai jamais eu de problème à m’associer à leur vision du monde. Lana et Andy font d’abord parler nos cœurs. La force de leur cinéma réside dans l'espoir de nous rendre plus généreux et tolérants.»

Thriller transcendantal

Une série qui a des choses à dire donc et pour laquelle Daryl Hannah n’a pas eu de difficulté à défendre. «En bonne activiste que je suis, je crois profondément en l’art engagé. Le tournage m’a permis de voyager dans différents endroits de la planète et de rencontrer des gens fantastiques. Cela aussi ouvre l'esprit.»

Selon Naveen Andrews, l’acteur britannique révélé dans Lost, le spectateur doit s’attendre à quelque chose de tout à fait nouveau. «L’histoire est prenante et originale. Tel un puzzle, elle se construit au fur et à mesure que les protagonistes découvrent par télépathie qu’ils ne font qu’un. Un thriller transcendantal où il est question d’identité.»

Andrews incarne à l'écran Jonas, celui qui tente de réunir tous les Sense8 afin de les protéger d’une mystérieuse menace. Il a affirmé que la série «cosmopolite» est d’abord ancrée dans la réalité. «Malgré les apparences, Sense8 n’est pas de la science-fiction. On y parle de la vie des gens. Ce n’est pas pour rien que les cinéastes ont voulu tourner dans des décors réels et contemporains pour être au plus près de cette fameuse aventure humaine.»

Longtemps demeurée mystérieuse, cette production d’envergure a été l’occasion pour les Wachowski de creuser les thèmes qui leur sont chers. Ils ont eu carte blanche pour cette série qui devrait compter cinq saisons.

«Je porte un énorme respect et beaucoup d’admiration à leur créativité folle, a lancé Hannah. J’ai assez travaillé dans ma vie pour savoir que lorsqu’on me propose un projet porté par des réalisateurs de talents, j’accepte sans hésiter».

Un sentiment partagé par Andrews. «Ce sont de très grands artistes. Il n’en existe pas beaucoup d’aussi précieux», a-t-il conclu.

Sense8, le vendredi 5 juin, sur Netflix.