NOUVELLES
02/06/2015 05:15 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

PKP, descendant politique de Jacques Parizeau

Artisan de la Révolution tranquille, chef souverainiste, ancien ministre des Finances et ancien premier ministre, Jacques Parizeau a propulsé le Québec dans la modernité économique, selon un de ses descendants politiques, Pierre Karl Péladeau.

Occupant le même fauteuil près de 20 ans plus tard, M. Péladeau attribue à M. Parizeau son engagement politique. Le chef péquiste explique avoir eu un entretien déterminant avec M. Parizeau, il y a quelques années, à son domicile de L'Île-des-Sœurs. 

« [Nous avons eu] Une discussion sur le service public, sur l'intérêt général, sur l'intérêt public et sur l'intérêt du Québec », a confié M. Péladeau depuis Lac-Beauport, où il participait à une activité politique. « C'est à partir de là que ma réflexion s'est entamée et que je me suis engagé dans le parcours politique dans lequel j'ai décidé de m'orienter. »

Vantant les nombreuses réalisations de M. Parizeau, le chef du PQ soutient qu'il avait constitué un ancrage fondamental pour l'orientation du gouvernement de René Lévesque vers l'indépendance du Québec. « Certainement un gage de crédibilité, d'expérience et d'expertise », a ajouté M. Péladeau. « Il l'a démontré tout au long de sa vie. »

L'un des plus proches collaborateurs et ancien conseiller politique de M. Parizeau, Jean-François Lisée, lui a rendu hommage sur Twitter en ces mots : « Un géant s'éteint ». L'ancien candidat à la direction du PQ soutient que les idées de M. Parizeau « éclairent l'avenir ».