NOUVELLES
02/06/2015 08:48 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Nigeria: un ex-gouverneur se présente à la justice anti-corruption

L'ex-gouverneur de l'Etat d'Adamawa au Nigeria, Murtala Nyako, s'est présenté de lui-même à la commission anti-corruption nationale pour être entendu sur des soupçons de blanchiment d'argent, a annoncé mardi un porte-parole de la commission.

Murtala Nyako, 72 ans, avait été destitué en 2014 par l'assemblée régionale après avoir annoncé son départ du Parti démocratique populaire (PDP) alors au pouvoir, pour le Congrès progressiste (APC) du vainqueur de la présidentielle de mars Muhammadu Buhari.

La Commission contre les délits économiques et financiers (EFCC) avait demandé à l'entendre au début de l'année.

"Il a été entendu hier (lundi) dans nos locaux. Il a été autorisé à rentrer chez lui vers 18H30 (17H30 GMT). L'interrogatoire se poursuit aujourd'hui" mardi, a précisé à l'AFP Wilson Uwujaren, le porte-parole de l'EFCC.

Son interrogatoire "est lié à des transactions financières qui ont eu lieu alors qu'il était gouverneur de l'Etat d'Adamawa" de 2008 jusqu'à sa destitution en juillet 2014", selon Wilson Uwujaren.

Aucun détail n'a filtré sur ces soupçons ni sur d'éventuelles poursuites contre Murtala Nyako.

La Commission anti-corruption a été critiquée ces dernières années pour son incapacité à obtenir des condamnations significatives et à ne pas poursuivre de personnalités de premier plan.

Muhammadu Buhari, qui a prêté serment vendredi dernier, s'est engagé à sévir contre la corruption mais n'a pas encore donné de feuille de route précise à la Commission anti-corruption.

ade/bs/phz/txw-djb/jhd