NOUVELLES
02/06/2015 14:31 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Niger/méningite: fermeture d'un important site pour les malades à Niamey

Le plus important site de traitement des malades de la méningite a été fermé lundi à Niamey, en raison d'un net recul de l'épidémie qui a fait 479 morts depuis janvier, ont indiqué mardi les autorités sanitaires.

"Nous fermons le second site qui accueille les malades (...) L'épidémie au niveau de Niamey est en train de connaître sa fin", a assuré Mano Agaly, le ministre nigérien de la Santé, à la télévision d'Etat.

Le site fermé est basé à Lazaret, un quartier à la périphérie nord de la capitale, considérée comme l'épicentre de l'épidémie. 4.786 cas et 243 décès ont été enregistrés à Niamey depuis janvier.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a également constaté "une diminution drastique de cas" dans ce centre. "Il y a seulement huit malades hospitalisés et zéro admission depuis deux jours", s'est félicité Vincent Djnakenama, le représentant de l'OMS.

"Il y a quelques semaines, c'est 250 nouveaux patients qui arrivaient chaque jour et on avait plus de 400 lits occupés, la situation était très difficile", se rappelle Julien Matter, chef de mission pour Médecins sans frontières (MSF) au Niger.

Toutefois, les autorités restent "vigilantes". Un autre site "sera opérationnel" pour accueillir d'éventuels malades, précise Mano Agaly.

Le ministère de la Santé a fait état, il y a un mois, d'un total de 7.446 cas et 479 décès de la méningite dans le pays.

Une grave pénurie de vaccins avait particulièrement contribué à la propagation de cette maladie très contagieuse se manifestant par une montée brutale de température, de violents maux de tête, des vomissements et une raideur du cou.

Le Niger, Etat sahélien aride, est l'un des pays les plus pauvres au monde. Il est régulièrement frappé par des épidémies de méningite en raison de sa position au sein de la "ceinture de la méningite", qui s'étend du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Éthiopie à l'est, selon l'OMS.

bh/ck/mba