NOUVELLES
02/06/2015 12:36 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Lucien Bouchard rend hommage au «géant» Parizeau, qui a manqué de temps

MONTRÉAL - L'ancien premier ministre Lucien Bouchard, qui a mené la campagne référendaire de 1995 aux côtés de Jacques Parizeau, a levé son chapeau devant «le géant» qu'a été ce grand serviteur de l'État, trop brièvement premier ministre, selon lui.Au cours d'une entrevue avec La Presse Canadienne, mardi, M. Bouchard a souligné qu'avec le décès de Jacques Parizeau, c'est un pan de mur de l'histoire contemporaine du Québec qui vient de s'abattre. M. Parizeau a été au coeur de la vie politique et économique pour deux générations de Québécois. Son départ laisse donc une sorte de vide, a-t-il ajouté.M. Parizeau a longtemps été serviteur de l'État, comme conseiller gouvernemental, puis un puissant ministre des Finances sous René Lévesque, mais peu de temps premier ministre, a rappelé Lucien Bouchard. Comme premier ministre, M. Parizeau a manqué de temps, a soutenu M. Bouchard.De l'épisode référendaire qu'ils ont traversé ensemble en 1995, M. Bouchard dit conserver le souvenir qu'ils poursuivaient tous deux le même objectif et que, pour ce faire, ils s'étaient entendus sur les moyens d'y parvenir.