NOUVELLES
02/06/2015 15:28 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Les Etats-Unis n'ont pas poussé dehors Sepp Blatter (département d'Etat)

Les Etats-Unis n'ont pas poussé le président de la Fifa Sepp Blatter à démissionner, a affirmé mardi la porte-parole du département d'État, Marie Harf.

Interrogée pour savoir si les Etats-Unis avaient fait pression pour pousser le président de la Fédération internationale de football à quitter son poste, Marie Harf a ri et a répondu: "Non !".

"Le gouvernement des Etats-Unis n'est pas en position de décider qui est le président de la Fifa", a-t-elle dit, précisant qu'elle avait tendance à suivre "davantage le football américain".

M. Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, a indiqué mardi qu'il convoquait un congrès extraordinaire où il remettra en jeu son mandat et au cours duquel son successeur sera élu, alors que la Fifa est confrontée à des scandales de corruption.

Cette affaire a été déclenchée par la justice américaine qui enquête sur des faits de corruption et d'achat de voix notamment. M. Blatter lui-même n'a pas été impliqué mais plusieurs hauts responsables de la Fifa ont été arrêtés jeudi dernier à Zurich, juste avant l'assemblée générale de la Fifa, où Sepp Blatter avait été réélu à la tête de l'institution.

Face aux pressions, il a finalement annoncé sa démission mardi.

jkb/bdx/fbx