NOUVELLES
02/06/2015 14:36 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

La consolidation dans l'agroalimentaire de l'Atlantique a éliminé 10 300 emplois

HALIFAX - La vague de consolidation qu'a connue depuis 10 ans le secteur de la transformation alimentaire dans les provinces de l'Atlantique s'est soldée par une réduction du tiers de la main-d'oeuvre, alors que le nombre d'usines a quant à lui été réduit du quart.Dans un nouveau rapport, le Conseil économique des provinces de l'Atlantique indique que l'an dernier, plus de 800 usines de transformation alimentaire employaient environ 21 000 travailleurs, soit 10 300 de moins qu'en 2005.Cette baisse représente 86 pour cent de tous les emplois perdus dans ce secteur à l'échelle nationale, selon le rapport.L'analyste Fred Bergman, du Conseil, a noté que le secteur des fruits de mer avait le plus souffert, notamment à cause d'un déclin de 25 pour cent des prises. Ce secteur demeure quand même le plus important de l'agroalimentaire dans les provinces de l'Atlantique.Malgré ce déclin dans les activités, les ventes du secteur de la transformation alimentaire dans les provinces de l'Atlantique ont tout de même augmenté de près de 25 pour cent depuis 10 ans, même si cette performance est bien loin de la hausse moyenne nationale de 41 pour cent.Les ventes du secteur de la transformation alimentaire ont atteint 7,3 milliards $ en 2014 dans les provinces de l'Atlantique, soit environ 22 pour cent des ventes de tout le secteur manufacturier de la région.Le rapport conclut que la croissance réside peut-être sur des marchés comme la Chine, où la consommation de fruits de mer par habitant est à la hausse.