NOUVELLES
02/06/2015 03:35 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

GB: décès de l'ancien dirigeant du parti libéral démocrate

L'ancien dirigeant du parti libéral démocrate du Royaume-Uni, Charles Kennedy, qui s'était illustré en s'opposant à la guerre en Irak en 2003, est décédé soudainement à 55 ans à son domicile écossais, a annoncé mardi sa famille.

"C'est avec une immense tristesse et un énorme sentiment de choc que nous annonçons la mort de Charles Kennedy", a déclaré la famille dans un communiqué. La cause de son décès n'est pas encore connue.

"Charles est mort hier chez lui à Fort William. Il avait 55 ans. Nous sommes évidemment dévastés par sa mort", a ajouté la famille.

Charles Kennedy a dirigé les Libéraux démocrates de 1999 à janvier 2006, date à laquelle il a démissionné en reconnaissant un problème avec l'alcool.

Pendant cette période, il s'est illustré en étant l'un des rares leaders politiques à s'opposer à l'intervention en Irak en 2003.

En 2005, les lib-dem avaient obtenu l'un de leurs meilleurs scores aux élections générales en remportant 62 sièges de députés.

Le mois dernier, il a cependant fait les frais du raz-de-marée des nationalistes du SNP en Ecosse en perdant son siège de député après 32 ans en fonction.

Les hommages à l'égard de cet Ecossais, père d'un fils de 10 ans, se sont multipliés dès l'annonce de son décès.

Nicola Sturgeon, Premier ministre d'Ecosse, s'est dite sur Twitter "triste au-delà des mots d'apprendre la nouvelle concernant Charles Kennedy". Elle l'a qualifié "d'homme charmant et de l'un des hommes politiques les plus talentueux de son temps".

"La mort prématurée de Charles prive la Grande-Bretagne de l'un des hommes politiques les plus doués de sa génération", a également réagi Nick Clegg qui lui avait succédé à la tête du parti avant de démissionner le mois dernier après la déroute des lib-dem aux législatives.

"Charles a consacré sa vie au service public, il avait un don original pour parler de politique avec humour et humilité ce qui touchait les gens bien au-delà de la simple sphère politique", a-t-il ajouté.

"Dans une période politique où la gaieté et le bon sens ne figurent pas en excès, il nous a apporté l'esprit, le charme, le jugement, les principes et la décence", a tweeté Paddy Ashdown qui lui avait passé la main à la tête du parti.

mc/at