NOUVELLES
02/06/2015 14:25 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Fifa - Blatter conserve ses compétences et va convoquer un comité exécutif extraordinaire

Sepp Blatter, qui a annoncé mardi sa démission de la présidence de la Fifa, conserve toutes ses compétences jusqu'à l'élection de son successeur lors d'un congrès extraordinaire qui doit être convoqué "le plus vite possible" afin de se tenir entre décembre 2015 et mars 2016.

"M. Blatter conserve toutes ses compétences jusqu'au congrès électif où il rendra son mandat", a indiqué une source à la Fifa, précisant que la procédure jusqu'au congrès extraordinaire est encadrée par l'article 24 des statuts de la Fifa.

Un comité exécutif extraordinaire doit être convoqué par M. Blatter, "le plus vite possible" afin de convoquer ensuite le congrès extraordinaire.

Ce congrès devrait avoir lieu entre décembre 2015 et mars 2016, a précisé Domenico Scala, président de la commission d'audit de la Fifa et qui va désormais superviser la procédure électorale.

Dès que la date de ce congrès électif sera connue, il sera possible pour les prétendants à la succession de faire acte de candidature à l'élection. "On peut se déclarer quatre mois avant l'élection", selon cette même source.

"Cette procédure devra être effectuée conformément aux statuts de la FIFA et suffisamment de temps devra être accordé aux meilleurs candidats désireux de se présenter pour qu'ils puissent faire campagne", a expliqué M. Blatter après avoir annoncé sa démission.

"Je vais continuer à exercer mes fonctions" jusqu'au congrès électif, a-t-il ajouté "et je suis désormais libre des contraintes d'une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses".

Cette démission intervient quelques heures à peine après de nouvelles accusations du New York Times visant cette fois le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa et bras droit de M. Blatter.

M. Valcke est accusé d'être le responsable d'un virement de 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ancien vice-président de l'organisation Jack Warner, mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption.

ebe/fbx