NOUVELLES
02/06/2015 13:19 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Deux militantes françaises des Femen arrêtées au Maroc

Deux militantes françaises des Femen ont été arrêtées mardi à Rabat après avoir brièvement manifesté seins nus devant un monument de la ville, en signe de protestation contre la situation des homosexuels au Maroc, ont annoncé les autorités et le mouvement féministe.

Les deux jeunes femmes, âgées de 25 et 30 ans, ont été interpellées alors qu'elles s'apprêtaient à quitter le Maroc pour la France, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué cité par l'agence MAP.

Elles avaient auparavant "tourné une séquence obscène" sur un lieu de culte, "torse nu, en arborant un slogan portant atteinte à la moralité publique", est-il relevé.

D'après les images diffusées sur les réseaux sociaux et par de nombreux sites d'information, ces membres des Femen se sont embrassées, seins nus, devant la Tour Hassan, l'un des principaux monuments de la ville --un minaret d'une mosquée historique de la capitale--.

"In gay we trust", pouvait-on lire sur le corps des deux militantes, qui sont restées quelques dizaines de secondes sur place, avant de quitter rapidement les lieux.

Au Maroc, l'homosexualité est passible d'une peine de trois ans de prison, et "cette action symbolique, dans un site très touristique, visait à dénoncer (cette) législation", a déclaré à l'AFP Inna Shevchenko, chef de file des Femen en France, évoquant la condamnation, fin mai, de trois homosexuels marocains.

"Notre objectif était de transmettre notre message et de quitter le pays (...). Une fois de plus, nous posons la question: qu'est-ce qui est le plus obscène et amoral? Défiler seins nus ou condamner des gens pour leur identité sexuelle?", a-t-elle ajouté.

Selon le communiqué de la DGSN, les deux Françaises, identifiées par leurs initiales ("O.F.L." et "D.E.M."), "seront présentées devant la justice dès clôture de l'enquête".

Le mouvement Femen, né en Ukraine à la fin des années 2000, fait passer ses messages féministes notamment au moyen de jeunes femmes qui perturbent des manifestations publiques et exhibent leurs seins nus.

gk-zc-thm/feb