NOUVELLES
02/06/2015 16:32 EDT | Actualisé 02/06/2016 01:12 EDT

Démission de Blatter: "un pas dans la bonne direction" pour plusieurs sponsors de la Fifa

Plusieurs sponsors de la Fifa --Coca-Cola, Adidas et Visa-- ont estimé que l'annonce mardi de la démission du président de la Fédération internationale de football Sepp Blatter représentait "un pas dans la bonne direction" pour restaurer la confiance.

"Nous saluons l'engagement de la Fifa à changer", a indiqué un porte-parole de l'équipementier sportif allemand Adidas, rappelant que le groupe est "totalement mobilisé en faveur de la création d'une culture qui promeuve les standards les plus élevés en matière d'éthique et de conformité".

"L'annonce d'aujourd'hui constitue un pas dans la bonne direction sur le chemin de la Fifa pour établir et appliquer des standards de conformité transparents dans tout ce qu'elle fait", a-t-il poursuivi.

M. Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, a annoncé mardi sa démission face aux pressions après les scandales de corruption au sein de la Fifa.

La dernière affaire en date a été déclenchée par la justice américaine au sujet de faits de corruption et d'achat de voix notamment depuis plus de 20 ans.

Sepp Blatter lui-même n'a pas été impliqué mais plusieurs hauts responsables de l'organisation ont été arrêtés jeudi à Zurich (Suisse), juste avant l'assemblée générale de la Fifa, où M. Blatter avait été réélu à présidence.

Le groupe Coca-Cola, qui verse chaque année une trentaine de millions de dollars à la Fifa, a estimé de son côté que cette démission était "un pas positif pour le bien du sport, du football et de ses fans".

"Nous attendons de la Fifa qu'elle continue d'agir avec célérité pour prendre des mesures concrètes afin de gérer jusqu'au bout tous les problèmes qui ont été révélés", a indiqué une porte-parole.

"Nous pensons que cette décision permettra à la Fifa de se transformer rapidement en une structure et une institution du 21e siècle, tellement nécessaire", a-t-elle relevé.

L'émetteur de cartes Visa s'est félicité de la "reconnaissance par la Fifa qu'une vaste réforme fondamentale était nécessaire, ce qui ressort de l'annonce" de M. Blatter.

"Il s'agit d'un pas important vers la reconstruction de la confiance du public, mais davantage de travail reste à faire", a commenté une porte-parole.

"La transparence, l'intégrité et le fair-play doivent être les principales caractéristiques de la nouvelle administration", a-t-elle poursuivi, appelant à des actions "immédiates" pour régler les problèmes et rebâtir une culture avec "de solides pratiques éthiques pour restaurer la réputation" de ce sport dans le monde.

elm/vog/tsq