NOUVELLES
01/06/2015 12:46 EDT | Actualisé 01/06/2016 01:12 EDT

Résolu se lance dans le secteur du papier tissu et investit aux États-Unis

MONTRÉAL - Pour contrebalancer la baisse de la demande à l'endroit du papier journal et du papier commercial, Produits forestiers Résolu (TSX:RFP) a décidé de se lancer dans le secteur du papier hygiénique ainsi que des essuie-tout.L'entreprise québécoise a fait part de son intention lundi en annonçant qu'elle allait investir 270 millions $ US — son plus important investissement depuis 2010 — dans ses installations de Calhoun, dans l'État du Tennessee, aux États-Unis.À compter du premier trimestre de 2017, cela devrait lui permettre de produire quelque 60 000 tonnes métriques de papiers tissus destinées aux marques privées pour des clients américains comme Walmart.«C'est important parce que cela nous permettra d'entrer dans un marché en forte croissance depuis les 10 dernières années et qui offre des perspectives intéressantes», a expliqué un porte-parole, Karl Blackburn, au cours d'un entretien téléphonique.Le président et chef de la direction de la société, Richard Garneau, n'était pas disponible pour accorder des entrevues.Dans le secteur du papier tissu, Résolu met le pied dans un marché dominé principalement par Georgia-Pacific, Kimberly-Clark ainsi que KP Tissus, une filiale de Kruger, qui investit également à Memphis.L'investissement de la papetière se traduira par la création de 105 emplois à l'usine en plus de 50 postes associés à l'exploitation d'un lessiveur de pâte. Les travaux devraient s'amorcer au cours des prochaines semaines. L'usine emploie actuellement 556 travailleurs.En plus d'une aide financière de la part de l'État du Tennessee, le site de Calhoun a entre autres été choisi en raison de son emplacement géographique ainsi que la disponibilité de la fibre, a expliqué M. Blackburn.Il n'a pas voulu dire si Résolu avait jonglé avec l'idée de convertir une usine au Québec, mais a concédé que le climat d'affaires de la province n'était pas propice à des investissements dans le secteur forestier.«Malheureusement, au Québec, lorsqu'on parle de certitude ou de transparence, je ne sais pas combien de fibre je vais avoir l'an prochain», a souligné M. Blackburn.Pour le porte-parole de Résolu, le site de Calhoun offrait les critères nécessaires afin d'inciter les entreprises à investir, soit de la transparence, de la certitude ainsi que de l'accès à la fibre.Si les conditions changent, Résolu n'écarte pas la possibilité que le Québec soit considéré dans le cas où l'entreprise déciderait d'élargir ses activités dans le papier tissu, a toutefois rappelé M. Blackburn.«Si le marché est là et que les conditions sont réunies pour faire des investissements (...) il est clair que nous allons regarder les projets», a expliqué le porte-parole de Résolu.Un analyste du secteur qui n'a pas voulu être nommé a toutefois dit douter de la possibilité que des sites canadiens soient considérés dans le cadre d'une expansion du secteur du papier tissu.Selon lui, Résolu ajoutera d'abord une machine à Calhoun. L'entreprise pourrait aussi être tentée d'investir dans ses installations en Alabama ainsi qu'en Caroline du Sud en raison de leur proximité des grands marchés aux États-Unis.L'analyste a ajouté que cette diversification de Résolu était annoncée tardivement par rapport à d'autres entreprises, qui ont profité des dernières années pour accroître leur capacité de production dans ce secteur aux États-Unis.Produits forestiers Résolu exploite quelque 40 usines de pâtes, de papiers et de produits du bois au Canada, aux États-Unis ainsi qu'en Corée du Sud. L'entreprise commercialise ses produits dans environ 80 pays.En mi-journée, à la Bourse de Toronto, l'action de Résolu gagnait 23 cents, ou 1,54 pour cent, pour se transiger à 15,12 $.