NOUVELLES
31/05/2015 12:07 EDT | Actualisé 31/05/2016 01:12 EDT

Washington discute avec le Qatar du sort de 5 talibans

L'administration américaine est en train de discuter avec le Qatar du sort de cinq talibans libérés au printemps 2014 en échange d'un soldat américain otage en Afghanistan, a déclaré dimanche le directeur de la CIA, John Brennan.

Les cinq talibans se trouvent depuis un an sous surveillance au Qatar, mais l'accord entre Doha et Washington sur leur sort arrive à expiration.

"Regarder les arrangements qui peuvent être mis en place (...), s'ils peuvent être renvoyés en Afghanistan ou rester à Doha, cela fait partie d'un processus de discussion en cours avec nos partenaires qataris", a déclaré M. Brennan sur CBS.

"Je veux être sûr qu'on ne va pas les laisser retourner au combat", a-t-il relevé.

Les cinq cadres talibans, tous de nationalité afghane selon lui, ont été libérés de la prison militaire américaine de Guantanamo (Cuba) et remis au Qatar en échange de la libération du soldat Bowe Bergdahl, otage pendant cinq ans des talibans.

L'accord avec le Qatar prévoyait la surveillance par Doha des cinq anciens détenus pendant un an, l'interdiction de voyager et d'autres mesures classifiées.

Le sujet est extrêmement sensible pour l'administration Obama. Elle est accusée par les conservateurs d'avoir fait une concession trop grande aux talibans pour obtenir la libération du soldat, capturé dans des circonstances peu claires et qui fait l'objet désormais d'une procédure en cour martiale pour désertion et "mauvaise conduite face à l'ennemi".

Un ancien commandant des forces américaines en Afghanistan, Stanley McChrystal, a estimé dimanche sur CNN que ces hommes retourneraient probablement au combat avec les talibans, en invitant néanmoins à ne pas surestimer leur importance.

"Ils ont été en captivité pendant un moment, et ils ne vont pas revenir à un rôle opérationnel clef", a-t-il estimé.

Le Pentagone avait fait savoir en mars que l'un d'entre eux avait tenté de reprendre contact avec les rebelles qui combattent le régime de Kaboul.

lby-mlm/elm