NOUVELLES
30/05/2015 20:28 EDT | Actualisé 30/05/2016 01:12 EDT

Nigeria: des attaques du groupe extrémiste Boko Haram font 30 morts à Maiduguri

MAIDUGURI, Nigeria - Un attentat suicide près d'une mosquée à l'heure de la prière et des attaques à la grenade pendant la nuit ont fait au moins 30 morts à Maiduguri, dans le nord du Nigeria, samedi, selon des résidants et des officiels. Toutes sont l'oeuvre du groupe extrémiste Boko Haram.L'explosion a tué des fidèles qui faisaient leurs prières d'après-midi hors de la mosquée, dont des commerçants du marché voisin. L'un d'eux, Ali Bakomi, a déclaré que le kamikaze poussait une brouette en prétendant être un vendeur itinérant quand il s'est joint au groupe de fidèles. Des officiels ont affirmé au gouverneur de l'État de Borno, où se trouve Maiduguri, que l'attaque avait fait 17 victimes, incluant le terroriste.La nuit précédente, les extrémistes avaient lancé plusieurs grenades sur des maisons de la région et fait au moins 13 morts. Selon un résidant, Idrissa Madara, les explosifs ont complètement détruit des maisons de la banlieue de Dala-Lawanti, située à quelque 20 kilomètres à l'ouest du centre-ville de Maiduguri.Un autre résidant, Mari Madu, a dénombré environ 40 détonations à partir d'une heure du matin, avant de perdre le compte. Il raconte avoir aperçu plusieurs faisceaux lumineux qui s'approchaient dangereusement de sa résidence. Il s'agit d'une nouvelle tactique de Boko Haram pour susciter la terreur dans la ville qui l'a vu naître.Selon un représentant des services de renseignement qui a requis l'anonymat, des soldats du gouvernement ont répondu aux attaques de Boko Haram en tirant à la mitrailleuse lourde.Une milice de civils a parcouru la ville à la tombée du jour pour s'assurer que les extrémistes n'avaient pas franchi les barrières protégeant la ville, a indiqué un des soldats, Abbas Gava.Depuis le début de l'insurrection des extrémistes au nord du pays il y a près de six ans, 1,5 million de Nigérians ont été forcés de quitter leur maison pour fuir un conflit qui a coûté la vie à environ 13 000 personnes jusqu'à maintenant.Lors de sa cérémonie d'investiture, vendredi, le nouveau président Muhammadu Buhari s'est engagé à combattre les extrémistes en établissant le quartier général de l'armée à Maiduguri alors qu'il est actuellement à Abuja, au centre du pays.