NOUVELLES
31/05/2015 08:08 EDT | Actualisé 31/05/2016 01:12 EDT

N-Brunswick: les enseignants francophones poursuivent le gouvernement

BATHURST, - L'Association des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick intentera une poursuite contre le gouvernement provincial, afin d'exiger l'octroi d'une enveloppe égalitaire pour le système scolaire francophone.Les membres ont voté à l'unanimité pour qu'un recours soit intenté, lors de la 45e Assemblée générale annuelle de l'Association, samedi à Bathurst.Selon le président de l'organisme, Philippe Cyr, il apparaît évident que le gouvernement n'a pas l'intention de respecter pleinement ses obligations constitutionnelles. C'est pourquoi, ajoute M. Cyr, il est essentiel de prendre les dispositions nécessaires afin de faire valoir les droits des francophones et de mettre fin aux «torts irréparables» que la communauté francophone continue à subir.L'Association se base sur un rapport d'experts réalisé en 2010, que le gouvernement a en sa possession et dans lequel on fait état des écarts historiques entre les systèmes scolaires francophone et anglophone.Philippe Cyr assure que son groupe a tenté à maintes reprises de collaborer avec le gouvernement afin de favoriser la mise en oeuvre d'une enveloppe égalitaire, mais sans succès.L'Association des enseignants a choisi de retenir les services de l'avocat Ronald Caza afin d'entreprendre des recours légaux pour l'obtention de cette enveloppe qui se chiffre à 11,5 millions de dollars annuellement. Maître Caza est celui qui a défendu la cause historique de l'hôpital Montfort en Ontario.