NOUVELLES
30/05/2015 21:09 EDT | Actualisé 30/05/2016 01:12 EDT

Ligue de diamant/Eugene: Retour gagnant pour Lavillenie, Gatlin fulgurant

Le Français Renaud Lavillenie, détenteur du record du monde de saut à la perche, a franchi 6,05 m malgré une épaule encore fragile samedi à Eugene (Oregon) où l'Américain Justin Gatlin a dominé le 200 m en 19 sec 68/100e.

Lavillenie plane bien au-dessus de la concurrence: pour sa première compétition en plein-air de l'année, il a réalisé la deuxième meilleure performance de tous les temps en extérieur.

Le champion olympique 2012 n'avait pourtant pas abordé la 3e étape de la Ligue de diamant dans les meilleures conditions.

Début mai, il s'était blessé à une épaule en participant à un... relais 4x100 m avec son club et avait dû faire une pause de deux semaines et renoncer à lancer sa saison à Doha mi-mai.

A peine remis de sa blessure, en retard dans son entraînement et pourtant en difficultés à 5,70 m, "Air Lavillenie" a franchi 5,96 m et 6,05 m dès ses premières tentatives avant de buter sur les 6,16 m de son record du monde.

"J'ai encore un petit mal à l'épaule, mais franchir 6,05 m après trois semaines d'entraînement réduit, cela donne confiance pour les Mondiaux", a estimé le Français qui espère décrocher à Pékin le titre mondial qui manque à son palmarès.

Gatlin a lui aussi l'esprit déjà à Pékin et le sextuple champion olympique Usain Bolt dans son viseur.

- Dibaba se rapproche de sa soeur -

Déjà en tête du bilan annuel sur 100 m (9.74 ) Doha), le champion du monde 2005 du 200 m, suspendu deux fois pour dopage, a égalé son record personnel sur 200 m pour bondir en tête du classement de la discipline.

Pour l'instant, Gatlin, 33 ans, ne pense qu'aux Championnats des Etats-Unis qui auront lieu fin juin sur cette même piste et où il devra décrocher son billet pour Pékin.

"J'ai montré que j'étais prêt, je veux faire quelque chose de bien lors des Championnats des Etats-Unis", a-t-il prévenu.

Tyson Gay s'est imposé sur 100 m avec un chrono encourageant de 9 sec 88/100e alors qu'il a purgé entre 2013 et 2014 une suspension d'un an pour dopage.

"Cela fait du bien de gagner et de mettre derrière moi tout le stress des derniers mois", a insisté le triple champion du monde 2007.

L'Ethiopienne Genzebe Dibaba n'a pas été créditée de la MPM sur 5000 m mais avec un chrono de 14 min 19 sec 76/100e, elle a réussi la cinquième meilleure performance de tous les temps à huit secondes du record du monde de sa soeur ainée Tirunesh.

- James surclasse Merritt -

Shelly-Ann Fraser-Pryce a confirmé qu'elle était bien la reine du 100 m: la Jamaïcaine, championne du monde et championne olympique en titre, s'est imposée en 10 sec 81/100e, soit 11/100e de mieux que la précédente MPM de sa compatriote Elaine Thompson (10.92).

"Je savais que j'avais ce chrono dans les jambes, je me sentais bien à l'entraînement", a souligné Fraser-Pryce, accrochée toutefois par l'Ivoirienne Murielle Ahoure, créditée elle-aussi de 10 sec 81/100e.

Le Grenadin Kirani James a dominé l'Américain LaShawn Merritt, champion du monde en titre, sur 400 m, avec un chrono de 43 sec 95/100e, soit 27/100e de mieux que sa précédente MPM.

Le Français Pascal Martinot-Lagarde, qui n'était plus apparu en compétition depuis début mars à cause d'une élongation à un ischio-jambier, s'est rappelé d'entrée aux bons souvenirs de ses adversaires avec une MPM de 13 sec 06/100e devant les Américains Aries Merritt (13.12) et David Oliver (13.14).

Enfin, le Qatari Mutaz Essa Barshim a survolé le concours de hauteur avec un bond à 2,41 m, soit trois centimètres de mieux que sa précédente MPM et à quatre centimètres du record du monde (2,45 m) datant de 1993 du Cubain Javier Sotomayor.

bb/jr/mpd