NOUVELLES
31/05/2015 14:42 EDT | Actualisé 31/05/2016 01:12 EDT

La grappe industrielle de la mode montréalaise, Mmode, verra bientôt le jour

MONTRÉAL - L’industrie de la mode montréalaise tente de regagner un peu de sa gloire perdue alors que des designers, des manufacturiers et d'autres acteurs du secteur ont choisi de se regrouper pour former une nouvelle grappe industrielle, baptisée «mmode».L'objectif de cette grappe industrielle — la neuvième à voir le jour à Montréal — est de réaffirmer la place de la métropole dans le monde de la monde.La récente annonce de la création de mmode survient sept ans après le début de consultations dans le milieu et la publication par 12 entrepreneurs d'un rapport appelant au regroupement des acteurs de l'industrie.À son apogée, dans les années 1970, l'industrie montréalaise du vêtement et du textile employait plus de 70 000 personnes et plusieurs grandes marques y étaient représentées. Depuis, la taille de l'industrie de la mode québécoise s'est réduite de plus de la moitié, mais elle compte toujours plus de 45 pour cent des emplois liés à celle-ci au Canada.La région de Montréal, qui regroupe 70 pour cent des entreprises québécoise de ce secteur, se classe au troisième rang pour la fabrication de vêtements Amérique du Nord, derrière New York et Los Angeles.Au total, les gouvernements municipaux et provinciaux contribuent au démarrage de la grappe à hauteur de 200 000$.