NOUVELLES
30/05/2015 21:44 EDT | Actualisé 30/05/2016 01:12 EDT

Climat: Ségolène Royal veut convaincre le Congrès américain de signer un accord

PARIS - Les changements climatiques représentent une menace à la sécurité internationale, a prévenu samedi la ministre française de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal. Elle se prépare à se rendre aux États-Unis, où elle discutera de la possibilité d'un accord global sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.La ministre Royal, qui a longtemps été la compagne de l'actuel président François Hollande, joue un rôle clé dans la préparation de la 21e Conférence des parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tiendra à Paris en décembre.Le Congrès américain, contrôlé par les Républicains, se montre sceptique quant aux fondements scientifiques des changements climatiques, et oppose de la résistance aux accords légaux sur la question.Toutefois, le président Barack Obama a récemment fait valoir que le fait de refuser d'agir pour ralentir les effets du réchauffement climatique, dont la hausse du niveau de la mer, représente un «manquement au devoir» et mine la préparation opérationnelle des forces armées des États-Unis. Il a rappelé que le réchauffement climatique représentait «une sérieuse menace à la sécurité mondiale».En entrevue à l'Associated Press à Paris, la ministre française a dit que M. Obama avait eu raison d'utiliser l'argument de la sécurité nationale, rarement entendu en Europe.Ségolène Royal, qui doit s'envoler jeudi pour les États-Unis, tentera de convaincre le secrétaire à l'Énergie, Ernest Moniz, ainsi que les sénateurs Ed Markey, Barbara Boxer, Seldon Whitehouse et Brian Schatz, de l'importance d'un accord global sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.