NOUVELLES
31/05/2015 11:03 EDT | Actualisé 31/05/2016 01:12 EDT

Burundi: les pays d'Afrique de l'Est demandent un report des élections, appellent à la fin des violences

Les chefs d'État d'Afrique de l'Est, réunis dimanche en sommet à Dar es Salaam (Tanzanie) sur la crise burundaise, ont demandé un report d'au moins un mois et demi des élections, censées se tenir vendredi, et appelé à la fin des violences dans le pays.

"Profondément inquiet de l'impasse actuelle au Burundi, le sommet appelle à un long report des élections, pas moins d'un mois et demi", indique la déclaration finale, qui appelle "toutes les parties burundaises à mettre fin aux violences".

Les pays est-africains appellent également "au désarmement urgent de tous les mouvements de jeunesse armés" et "encouragent le gouvernement burundais à créer toutes les conditions nécessaires pour le retour des réfugiés (burundais) dans leur pays", selon ce communiqué, lu par le secrétaire général de l'EAC (Communauté d'Afrique de l'Est), Richard Sezibera, en présence des présidents Yoweri Museveni (Ouganda), Jakaya Kikwete (Tanzanie), Uhuru Kenyatta (Kenya) et Jacob Zuma (Afrique du Sud).

Les participants au sommet ont également "accueilli positivement le retour à l'ordre constitutionnel", après la tentative de coup d'Etat manqué contre le président Nkurunziza le 13 mai, alors que se tenait un premier sommet est-africain, déjà à Dar es Salaam, sur la crise burundaise.

er-sas-hba/dom