NOUVELLES
31/05/2015 06:20 EDT | Actualisé 31/05/2016 01:12 EDT

Bahreïn: peines de prison pour 6 policiers, jugés pour torture

Un tribunal bahreïni a condamné dimanche à des peines d'un an à six ans de prison six policiers, dont trois officiers, jugés pour torture sur des détenus ayant abouti au décès de l'un d'eux, selon une source judiciaire.

Les policiers étaient poursuivis pour avoir "délibérément (...) infligé de fortes douleurs corporelles à des détenus afin de leur soutirer des aveux et les punir pour des soupçons", a ajouté la même source citant l'acte d'accusation.

Ils ont été reconnus coupables d'avoir convoqué à la prison centrale de Jaw trois détenus qu'ils ont "battus excessivement avec les mains et les pieds, ainsi qu'avec des outils sur la tête et d'autres parties du corps", a indiqué cette source, précisant que l'un d'eux en est mort.

Le frère d'un des trois prisonniers a été à son tour convoqué par les policiers et "torturé pour l'obliger à fournir des informations concernant la saisie de stupéfiants et de téléphones mobiles dans la cellule" du détenu.

Il s'agit d'une affaire de droit commun sans rapport avec le mouvement de protestation à Bahreïn, dont la répression a été critiquée par des organisations de défense des droits de l'Homme qui ont évoqué entre autres des affaires de torture.

Le mouvement de contestation, qui secoue épisodiquement Bahreïn depuis plus de quatre ans, est animé par la majorité chiite qui réclame une véritable monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe, allié de Washington et dirigé par une dynastie sunnite.

bur-wak/tm/ras/bpe