NOUVELLES
29/05/2015 10:51 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Un Indien de cinq ans décapité dans ce qui semble être un sacrifice rituel

Un homme accusé de s'adonner à des rites occultes a été lynché par la foule qui le soupçonnait d'avoir décapité un petit garçon dans un village du nord-est de l'Inde, ont expliqué vendredi la police et la famille du garçon.

Le petit Sanatan Baga a été attiré dans une maison par un homme, Nanu Mirdha, qui l'a ensuite découpé pour l'offrir à la déesse hindoue Kali sur un autel de fortune, selon le père du garçon.

"Sanatan a été attiré par les chocolats que lui montrait le sorcier Nanu Mirdha. Il l'a emmené dans un temple où il l'a sacrifié en le décapitant devant l'autel", a déclaré Sajan bag à la télévision locale, dans l'Etat d'Assam.

Le corps du petit garçon a été découvert jeudi soir, baignant dans une mare de sang. Les villageois s'en sont alors pris à Nanu Mirdha et l'ont tué, selon le chef de la police du district de Sonitpur.

"Nous enquêtons pour comprendre si c'était un pur cas de pratique occulte, ou si c'est une rivalité personnelle qui a provoqué le crime", a déclaré Sajukta Parasar.

La grande majorité des Indiens pratique l'hindouisme, l'islam ou le christianisme, mais des échos de pratiques rituelles, dont des sacrifices humains, parviennent parfois des régions rurales telles que le nord-est isolé et déshérité de l'Inde.

str-anb/co/eb/tsz/bds