NOUVELLES
29/05/2015 13:18 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Un artiste controversé vend à prix d'or des photos récupérées sur Instagram

Le peintre et photographe Richard Prince a réussi à vendre des photos puisées dans l'application Instagram à près de 90 000 $ chacune.

L'artiste a pris ces photos sans la permission des abonnés. Il n'a pas modifié les photos ni le nom de l'utilisateur qui l'a publié. Richard Prince a substitué cependant les légendes par des commentaires.

La collection New Portraits est essentiellement composée de photos de femmes, plusieurs dans des poses suggestives.

Il s'agit en fait de captures d'écran imprimées à l'aide d'imprimantes à jet d'encre géantes.

Richard Prince, un « rephotographe »

Richard Prince reprend des photographies depuis les années 70. Il prend des photos de magazines, de publicités imprimées et de livres, qu'il modifie à divers degrés.

Souvent, les œuvres de Richard Prince sont identiques aux versions originales, ce qui mène bien sûr à des problèmes juridiques.

En 2008, le photographe français Patrick Cariou l'avait poursuivi pour les « rephotographies » de son œuvre. Patrick Cariou avait gagné son procès en première instance, mais en appel, la cour avait jugé que Richard Prince n'avait pas violé les droits d'auteur parce que ses œuvres étaient « transformatrices ».

En d'autres mots, l'artiste peut retoucher légèrement une photo et se l'approprier.

Les réactions d'Instagram et de Richard Prince

Un porte-parole d'Instagram affirme que les utilisateurs d'Instagram sont propriétaires de leurs photos. S'ils estiment que leurs droits d'auteur sont lésés dans l'utilisation de l'application, ils n'ont qu'à le signaler à Instagram. Toutefois, si leurs photos sont utilisées hors de l'application, ils doivent faire valoir leurs droits juridiques en court.