NOUVELLES
29/05/2015 11:13 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Tour d'Italie - 19e étape: Aru gagne et remonte à la deuxième place

L'Italien Fabio Aru (Astana) a remporté la 19e étape du Tour d'Italie, vendredi, dans la station de Cervinia, et a repris la deuxième place du classement général.

L'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff) a conservé le maillot rose de leader à deux jours de l'arrivée à Milan.

Contador s'est fixé sur son dauphin, l'Espagnol Mikel Landa, dans la montée vers Cervinia, longue de 19,2 kilomètres (à 5 % de pente moyenne).

Sur la ligne, installée à 2001 mètres d'altitude, au pied de la pyramide du Cervin, Aru a précédé d'une trentaine de secondes le Canadien Ryder Hesjedal et de plus d'une minute le Colombien Rigoberto Uran, en avant-garde du petit groupe comprenant Contador et Landa.

L'Italien Giovanni Visconti, dernier rescapé d'une échappée lancée dès le 34e kilomètre, a abordé la montée finale avec moins de deux minutes d'avance, après avoir distancé ses compagnons dès les premières rampes du Saint-Pantaléon, le deuxième des trois cols du jour.

Visconti a été rejoint avant les 10 derniers kilomètres et le démarrage de Hesjedal à 8,6 kilomètres de l'arrivée. Aru, dont l'équipe Astana a travaillé derrière l'échappée, s'est lancé à sa poursuite un kilomètre plus loin.

L'Italien a distancé le Canadien à 6 kilomètres de la ligne pour enlever, sous le soleil, son deuxième succès dans le Giro, un an après sa victoire de Montecampione.

Aru, 24 ans, s'est classé troisième du Giro 2014. Cette année, le Sarde a porté le maillot rose durant une journée avant de le perdre, samedi dernier, dans le contre-la-montre de Valdobbiadene.

Au classement général, Aru a dépassé Landa, son coéquipier, pour se rapprocher à 4 min 37 sec du porteur du maillot rose.

Samedi, l'avant-dernière étape, longue de 199 kilomètres à partir de Saint-Vincent, propose la dernière grande difficulté du Giro. Le col du Finestre, une montée très difficile de 18,5 kilomètres dont la seconde moitié est en terre, est le point le plus haut de cette édition (2178 m), à 27 kilomètres de l'arrivée à Sestrières.

jm/pyv