NOUVELLES
29/05/2015 15:32 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Roland-Garros - Sharapova déjoue le piège Stosur

Maria Sharapova a déjoué le piège Samantha Stosur, en se défaisant habilement de l'Australienne vendredi pour accéder aux huitièmes de finale de Roland-Garros, tout comme les Suisses Roger Federer et Stan Wawrinka, tranquilles.

Bien qu'ayant déjà enquillé deux victoires depuis dimanche, la Russe, tête de série N.2, est passée aux choses sérieuses avec brio au troisième tour, face à Stosur (N.26).

Sharapova a sorti sa hargne face à l'Australienne, qui l'avait mise à mal l'année dernière en huitièmes de finale du tournoi parisien, en lui prenant un set. Cette fois, la Russe n'a rien lâché alors qu'elle a été accrochée sur quasiment chaque jeu.

Les coups ont plu sur le court Philippe Chatrier, mais Sharapova, déjà victorieuse deux fois à Roland-Garros (2012, 2014), n'a pas cédé (6-3, 6-4).

Stosur, finaliste en 2010, et arrivée forte de sa récente victoire à Strasbourg, n'a pas trouvé l'ouverture dans la cuirasse de la Russe.

Sharapova, vêtue d'une marinière - un clin d'oeil au couturier français Jean-Paul Gaultier - s'est tenue la tête dans les mains après la balle de match victorieuse. Elle est même allée embrasser des membres de son staff, comme soulagée d'en avoir terminé avec ce match piège.

"J'étais vraiment heureuse de gagner celui-là", a avoué la Russe, qui a dit se sentir mieux après avoir été gênée par un fort rhume depuis lundi. "Le début de semaine a été très dur et je savais que là j'avais une adversaire très difficile. Je voulais juste être prête autant que je le pouvais", a-t-elle ajouté.

Elle affrontera en quart de finale la Tchèque Lucie Safarova (N.3), qu'elle a déjà battue quatre fois en cinq rencontres.

-Federer sans sourciller-

Roger Federer s'est lui aussi envolé en huitièmes de finale après avoir facilement battu (6-4, 6-3, 6-2) un jeune Bosniaque, de dix ans son cadet, Damir Dzumhur, 88e mondial.

Le Suisse, N.2 mondial, s'est imposé sans sourciller malgré un début timide, perturbé entre autres par le vent et un petit gars puissant (1,75 m pour 70 kg), qu'il affrontait pour la première fois.

"Dès le début de la partie, le vent ne m'a pas aidé et j'ai commis quelques erreurs, mais ensuite j'ai trouvé le bon rythme, tout est allé de mieux en mieux et j'ai pu jouer plus librement", a expliqué le Suisse, qui a trouvé le match "amusant".

Federer, qui participe à son 17e Roland-Garros d'affilée, avance tranquille dans le tournoi, qu'il n'a remporté qu'une fois, en 2009.

Il retrouvera au prochain tour, un Français, Gaël Monfils (N.13), victorieux au troisième tour de l'Uruguayen Pablo Cuevas (N.21), en cinq sets 4-6, 7-6 (7/1), 3-6, 6-4, 6-3.

Monfils a enflammé le court Suzanne-Lenglen, tout acquis à sa cause après avoir pourtant fait craindre le pire.

Au bord de l'élimination au quatrième set alors qu'il était mené 4-1, il s'est libéré pour effectuer une remontée spectaculaire, face à un Cuevas devenu impuissant.

Monfils affrontera pour la énième fois Federer, qui l'a déjà battu trois fois à Roland-Garros, en demi-finales en 2008 et en quarts en 2009 et 2011.

Il y aura deux duels franco-suisses en huitièmes, ce qui rappellerait la finale de la Coupe Davis 2014. L'autre Suisse du circuit, Stan Wawrinka (N.8) sera en effet opposé au Français Gilles Simon (N.12).

Wawrinka a aisément dominé (6-4, 6-3, 6-2) l'Américain Steve Johnson (56e). Simon (N.12), de son côté, est venu à bout en cinq longs sets (6-2, 6-7 (6/8), 6-7 (6/8), 6-3, 6-1) de son compatriote Nicolas Mahut (116e), après presque quatre heures de jeu.

Le Tchèque Tomas Berdych (N.4) a été bousculé par Benoît Paire, mais est venu néanmoins à bout du Français (6-1, 6-7 (7/5), 6-3, 6-4). Il sera opposé en huitièmes de finale à un autre Français, Jo-Wilfried Tsonga (N.14).

Tsonga n'a pas failli face à l'Espagnol Pablo Andujar, 42e mondial, pour s'imposer en trois sets 7-6 (7/3), 6-4, 6-3.

La Française Alizé Cornet (N.29) a fait sensation sur le court central devant son public en se hissant pour la première fois de sa carrière en huitièmes. Elle a mis fin (4-6, 6-3, 7-5) au beau parcours de la Croate Mirjana Lucic-Baroni (70e), qui avait éliminé le N.3 mondial Simona Halep au tour précédent.

sc/cyb/tba