NOUVELLES
29/05/2015 18:44 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Rogers et Shaw s'excusent d'avoir coupé les dernières minutes de Letterman

TORONTO - Rogers et Shaw se sont excusés auprès des téléspectateurs qui ont raté la fin de la toute dernière émission de David Letterman, la semaine dernière.Le CRTC a transmis une lettre aux deux entreprises, cette semaine, pour demander des réponses après avoir reçu des plaintes de téléspectateurs au sujet de la finale du «Late Show» de David Letterman, le 20 mai.Les téléspectateurs se sont plaints après que les dernières minutes du talk-show, qui a duré plus longtemps que prévu, ont été coupées pour laisser place à une autre émission. L'émission était censée terminer 20 minutes plus tôt, mais elle avait été prolongée alors que les comédiens Steve Martin, Tina Fey et Bill Murray transmettaient leurs derniers adieux à l'animateur, qui était à la barre du «Late Show» depuis plus de trente ans.Un porte-parole de Rogers Communications a indiqué qu'une «mauvaise communication à l'interne» avait empêché les clients qui regardaient CBS en Ontario, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador de voir les dernières minutes de l'émission de David Letterman.«Nous avons mis en place des mesures concrètes pour s'assurer que ces erreurs ne se reproduisent pas à l'avenir, dont la création d'un groupe de travail qui implantera de nouvelles procédures améliorées», a déclaré le porte-parole Kevin Spafford.Shaw Communications mène une enquête afin de déterminer ce qui s'est produit. «Shaw regrette profondément cette erreur et nous nous excusons à tous les consommateurs qui ont été touchés», a affirmé le porte-parole Chethan Lakshman. Le problème a été causé par la «substitution simultanée», qui permet aux réseaux de télévisions canadiens de retransmettre des émissions américaines en y ajoutant des publicités canadiennes.Cette pratique peut entraîner des erreurs lors de présentations en direct si les diffuseurs canadiens n'arriment pas le moment de leurs publicités à celui des Américains ou s'ils changent d'un réseau à un autre lorsqu'une émission se termine.L'organisme fédéral se penche sur l'enjeu de la substitution simultanée depuis l'année dernière, alors qu'il a commencé à réexaminer la règlementation de la télévision.En janvier 2014, le CRTC a choisi d'éliminer la substitution simultanée de publicités canadiennes pendant le match du Super Bowl. Cette décision permettra aux téléspectateurs canadiens de voir les publicités américaines pendant la grande finale du football de la NFL à compter de 2017.«Alors que la présentation de substitution simultanée a fait l'objet de plusieurs discussions dans les derniers mois, il est surprenant que ce genre d'erreurs continuent d'arriver — surtout lors d'un événement télévisuel si populaire», a déclaré le CRTC dans sa lettre aux entreprises. Il a promis d'imposer des conséquences si les problèmes persistent.Le CRTC a demandé aux deux entreprises de répondre formellement à sa lettre d'ici mardi.