NOUVELLES
29/05/2015 08:39 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Quatre soldats tchadiens tués lors d'une attaque de Boko Haram sur le lac Tchad

Quatre soldats tchadiens et 33 islamistes ont été tués mercredi lors d'une attaque du groupe nigérian Boko Haram sur une île du lac Tchad, a affirmé vendredi à l'AFP le porte-parole de l'armée tchadienne.

"Les éléments de Boko Haram ont attaqué mercredi nos forces à Choua, une île (tchadienne) du lac Tchad. L'armée tchadienne a repoussé violemment cette attaque. Nous avons tué 33 Boko Haram, récupéré plusieurs armes légères et des grenades anti-char. Nous déplorons la perte de quatre soldats et enregistrons également quatre blessés", a déclaré le colonel Azem Bermandoa Agouna.

"Depuis hier (jeudi), l'aviation tchadienne mène des operations ciblées sur les positions de Boko Haram (sur le lac). Elle détruit leurs vivres, munitions et carburant", a ajouté le colonel.

Depuis janvier, l'armée tchadienne participe en première ligne à une opération militaire régionale visant à chasser le groupe islamiste des pans entiers de territoire dont il s'était emparé dans le nord-est du Nigeria.

De violents combats ont eu lieu ces derniers mois sur et autour du lac Tchad, notamment au Nigeria et au Niger. Le territoire tchadien a également été attaqué à plusieurs reprises par les insurgés.

Les troupes du président Idriss Déby Itno interviennent également dans la région du nord Cameroun, devenue depuis deux ans la cible d'attaques répétées de Boko Haram, le long de sa frontière avec le Nigeria.

Selon des sources militaires tchadiennes, environ 5.000 soldats tchadiens sont engagés dans la lutte contre Boko Haram. En avril, N'Djamena avait déploré la mort de 71 soldats dans le cadre de cette opération, à laquelle prennent également part les armées nigérienne et camerounaise.

yas-pgf/cl/jhd