NOUVELLES
29/05/2015 18:40 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

L'Impact espère garder son élan pour finalement signer un gain à l'étranger

MONTRÉAL - Ayant prévalu deux fois de suite à la maison, l'Impact de Montréal veut maintenant prouver qu'il peut gagner en dehors du Stade Saputo.L'Impact sera à la recherche d'un premier gain à l'étranger en MLSen 25 matches, samedi soir, alors que le club va rendre visite au Fire de Chicago.«C'est toujours difficile de jouer dans les stades adverses, a dit le défenseur Bakary Soumare. Mais pour atteindre les éliminatoires dans cette ligue, il faut récolter des points ailleurs que chez soi.»La fiche de l'équipe montréalaise est de 0-18-7 depuis le 8 septembre 2013, quand Patrice Bernier et Marco Di Vaio ont marqué deux fois chacun dans un gain en Nouvelle-Angleterre. L'Impact a aussi été surclassé au niveau des buts, 46-16.«Nous avons peiné l'an dernier, mais nous avons des joueurs différents qui ont des atouts différents, dit l'entraîneur Frank Klopas. Ça aide pour la confiance.»Cette saison l'Impact a un rendement de 0-2-1 comme visiteur, ayant été blanchi à chaque foid. À compter de samedi, ce sont d'ailleurs cinq des sept prochains matches de l'équipe qui seront présentés à l'étranger.L'Impact (2-3-2) a dominé le Real Salt Lake 4-1 à Montréal, il y a deux semaines, avant de battre Dallas au même endroit samedi dernier, 2-1. Lors des cinq matches précédents, la formation avait fait mouche seulement trois fois.«Nous jouons bien ces temps-ci et il faut en profiter, a dit le gardien Evan Bush. Nous sommes très confiants à l'approche du match.»Le Fire (3-5-2) n'a pas connu la victoire à ses quatre dernières rencontres. Leur meilleur marqueur est Jeff Larentowicz, avec trois buts.