NOUVELLES
29/05/2015 08:18 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

L'homme arrêté avec des explosifs à Chypre serait lié au Hezbollah (presse)

Un Libano-canadien arrêté à Chypre après la découverte chez lui de deux tonnes de matériau susceptible de servir à la fabrication d'une bombe, est, selon des médias, un membre du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah.

L'homme âgé de 26 ans, qui a été placé en garde à vue jeudi, appartient selon le quotidien Phileleftheros à la branche armée du Hezbollah, et entretient des liens personnels avec le dirigeant du mouvement, Hassan Nasrallah.

Selon l'édition de vendredi du journal, l'homme, qui n'est pas identifié, est arrivé à Chypre la semaine passée en affirmant venir pour des vacances.

Surveillé, il a été arrêté mercredi, et plus de 400 boîtes de nitrate d'ammonium - un engrais qui entre aussi dans la composition de certains explosifs - ont été retrouvées dans la maison où il résidait à Larnaca.

Selon la presse, le suspect a indiqué à la police qu'il était au courant de la présence de cette substance dans son sous-sol, mais qu'elle ne lui appartenait pas.

Les autorités n'excluent pas que le jeune homme ait été en train de préparer une attaque contre des cibles israéliennes sur l'île méditerranéenne, dont les plages attirent des milliers de touristes israéliens chaque année, indique le journal Politis.

"Nous enquêtons sur toutes les pistes, et tout lien éventuel (avec l'extrémisme) fera l'objet d'une enquête et d'une évaluation", a déclaré le ministre de la Justice, Ionas Nicolaou.

De source policière, il pourrait être poursuivi pour complot en vue de commettre un crime, appartenance à une organisation terroriste et possession illégale et transfert de substances explosives.

cc/pg/cnp/cbo