NOUVELLES
29/05/2015 11:52 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Inde: fuite à l'aéroport de Delhi mais elle n'était pas radioactive

Une fuite de substance a été détectée vendredi à l'aéroport international de New Delhi sur des équipements de médecine nucléaire, mais après examen elle n'était pas radioactive, selon l'Agence indienne de régulation de l'énergie atomique (AERB).

"Après examen sur place, nous pouvons confirmer qu'il n'y a pas eu de fuite radioactive", a déclaré le vice-président de l'AERB, R. Bhattacharya, à l'agence de presse Press Trust of India.

"La fuite émanait d'un autre réservoir: c'était une substance liquide, d'où l'humidité constatée" sur des équipements de médecine nucléaire en provenance de Turquie, a-t-il expliqué.

L'incident s'est produit dans la zone de déchargement de cargo d'un avion de la Turkish Airlines où 10 cartons de matériel de médecine nucléaire ont été retrouvés abîmés, avait dit auparavant à l'AFP un responsable de l'unité de gestion des catastrophes nationales (NDRF).

"La situation est sous contrôle, nos équipes sont sur les lieux. Il n'y a pas lieu de paniquer", avait-il dit.

Le ministre indien de l'Intérieur Rajnath Singh avait confirmé l'incident, précisant que la fuite avait été "colmatée".

La chaîne NDTV avait indiqué que deux salariés de la zone cargo exposés à des rayonnements présumés avaient été emmenés à l'hôpital.

Ce matériel était destiné à un hôpital privé de la capitale.

En 2010, un employé d'une casse de Delhi était mort d'un exposition radioactive et sept autres avaient été blessés, ravivant les inquiétudes sur la gestion des matériaux radioactifs en Inde.

Selon l'ONG Toxic Links, l'Inde produit cinq millions de tonnes de déchets industriels dangereux chaque année.

abh/co/as/ial/lpt