NOUVELLES
28/05/2015 20:57 EDT | Actualisé 28/05/2016 01:12 EDT

Imperial Tobacco poursuit la Nouvelle-Écosse pour la loi sur le tabac aromatisé

HALIFAX - La compagnie Imperial Tobacco poursuit la Nouvelle-Écosse pour sa décision d'interdire la vente de tabac aromatisé.Cette loi, qui interdirait aussi les produits au menthol, doit entrer en vigueur dimanche.La compagnie de tabac a fait valoir, jeudi, par communiqué, que l'interdiction ne relevait pas de l'autorité de la province. Elle a en outre soutenu que les preuves démontrant que les produits aromatisés attirent les jeunes sont insuffisantes.Pour Rob Cunningham, un avocat pour la Société canadienne du cancer, cette contestation n'est qu'une campagne de relations publiques de dernière minute. Il a dit croire qu'il y avait, au contraire de ce que soutient la compagnie, des preuves solides à l'effet que les jeunes utilisent les produits visés par la loi.Le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le docteur Robert Strang, a affirmé en entrevue que la province n'avait pas l'intention de faire marche arrière sur cette loi.«Nous avons absolument confiance dans le fondement et la force de notre loi. Cela ne nous fera pas changer de cap. Nous allons faire face à toute poursuite judiciaire en temps et lieux», a-t-il dit.Me Rob Cunningham a félicité le gouvernement d'avoir adopté l'interdiction sur le menthol également. Il croit que cela montrera l'exemple à suivre aux autres provinces.Le Nouveau Parti démocratique de l'Alberta est en faveur de l'interdiction des produits au menthol et la première ministre albertaine, Rachel Notley, a affirmé qu'une annonce serait faite dans les prochains jours.