NOUVELLES
29/05/2015 12:48 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

GP d'Italie - Les Ducati font valoir leurs pointes de vitesse

L'Italien Andrea Dovizioso a été le plus rapide à l'issue des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix d'Italie, au guidon d'une des sept Ducati engagées au Mugello, en Toscane, à moins de cent kilomètres du siège du constructeur italien.

En termes de vitesse de pointe, six Ducati occupaient les six premières places de la première séance, et elles étaient encore cinq à l'issue de la seconde, emmenées par l'Espagnol Hector Barbera, le seul à avoir franchi la barre psychologique des 350 km/h.

"On ne va pas chercher à réduire la puissance et ce circuit est l'un des plus beaux du monde, il serait bien difficile de vouloir le modifier pour diminuer les vitesses de passage", a déclaré Dovizioso, reconnaissant qu'à l'approche du "virage N.1, la moto saute un peu au freinage!".

Le pilote italien estime cependant que Jorge Lorenzo sur Yamaha possède le meilleur rythme.

Son coéquipier Andrea Iannone, handicapé par une fêlure à son épaule gauche, a décroché le quatrième temps, à moins d'une demi-seconde de son compatriote. "J'ai du mal dans les changements de direction, car j'ai moins de force dans le bras. Normalement, je devrais rester à la maison. Mais nous sommes en Italie et c'est mon job", a-t-il lancé.

Intercalés entre les deux Ducati, Marc Marquez (Honda) et Jorge Lorenzo (Yamaha) sont respectivement à 164 et 373/1000e du leader. "On a travaillé sur l'électronique, afin d'adoucir le caractère moteur en entrée et sortie de virage", a affirmé le pilote Honda.

- 14 pilotes en une seconde -

Valentino Rossi, l'une des légendes vivantes du Mugello, a connu plus de soucis et n'a décroché que le neuvième temps. "En première séance ce matin, ça n'allait pas mal (6e temps, ndlr), mais l'après-midi on a connu des problèmes avec le freinage et les entrées de virages", a-t-il expliqué, notant toutefois: "les écarts sont faibles!".

De fait, le 14e, l'Espagnol Dani Pedrosa (Honda) qui participe à sa deuxième course après une interruption de six semaines et une opération du syndrome des loges, est le dernier pilote classé à moins d'une seconde de Dovizioso dans cette catégorie des MotoGP.

En Moto2, les écarts ont été encore plus infimes, puisque le champion du monde en titre, l'Espagnol Esteve Rabat a devancé d'un millième de seconde le Français Johann Zarco, tous deux sur Kalex. Axel Pons s'est emparé du 8e chrono, également un millième devant Axel Rins.

En Moto3, l'Italien Niccolo Antonelli a été le plus rapide à l'issue des deux sessions devant les Espagnols Efren Vazquez et Isaac Vinales. Enea Bastianini, qui avait signé le meilleur temps de la première séance, a été le seul des dix premiers pilotes à ne pas avoir amélioré son temps l'après-midi et a reculé à la 5e place. Le leader du Championnat, le Britannique Dany Kent n'a signé que le 7e temps et les Français très en évidence ces dernières semaines apparaissent dans le deuxième tiers du classement.

syd/tba