NOUVELLES
29/05/2015 14:34 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Gérald LeBlanc, dix ans déjà

Il y a 10 ans, l'Acadie perdait un de ses plus grands poètes. Gérald Leblanc est décédé à l'âge de 59 ans des suites d'une longue bataille contre le cancer.

Gérald LeBlanc, c'est l'auteur notamment de Moncton Mantra et d'une quinzaine de livres. Originaire de Bouctouche au Nouveau-Brunswick, il est l'un des plus grands poètes et écrivains acadiens.

Le public a d'abord connu Gérald Leblanc comme parolier du légendaire groupe 1755. En musique comme en poésie, il consacre sa vie à l'écriture.

M. Leblanc laisse une oeuvre qui a grandement contribué au rayonnement de la ville de Moncton sur la scène internationale. Il vit au rythme de la ville autant à New York qu'à Moncton.

La génération des années 1960, celle du poète, a su marquer un virage important dans l'histoire. Chaque geste devient une prise de parole en brisant le silence.

Mais c'est en vivant à Moncton qu'il inspire des artistes de sa génération, tout comme les jeunes qui l'ont suivi.

À l'origine du 15 août des fous, il sera d'une grande importance pour la relève. Durant sa carrière, il reçoit entre autres le prix Pascal Poirier décerné par la province du Nouveau-Brunswick.

Depuis sa mort, plusieurs événements lui rendent hommage, dont plusieurs soirées de poésie. Aujourd'hui, 10 ans après sa mort, la ville qui l'a vu s'épanouir comme artiste contemple l'idée de lui décerner une ruelle ou un parc en son nom, en plein coeur de cette ville qu'il a tant sillonnée.

D'après le reportage de Jimena Vergara.