NOUVELLES
29/05/2015 15:15 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

France : le parti UMP, opposition de droite, rebaptisé "les Républicains"

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi que son parti, l'UMP, principale force d'opposition à droite, s'appelait désormais "Les Républicains", premier acte d'une mue qui vise à se mettre en ordre de bataille avant le scrutin présidentiel de 2017.

"+Républicains+, ce n'est pas seulement le nouveau nom d'un parti. C'est le cri de ralliement de toutes celles et de tous ceux qui souffrent de voir la République reculer tous les jours et qui veulent opposer à ce recul un refus déterminé", écrit-il dans un "appel" diffusé sur internet à la veille d'un congrès du parti.

"+Républicains+, c'est le nom de ceux qui préféreront toujours la liberté à toutes les formes de dépendance et choisiront toujours l'ouverture à l'universel contre l'enfermement communautariste", poursuit-il dans ce texte surmonté du sigle du nouveau parti, un R stylisé tricolore.

L'Union pour un mouvement populaire (UMP), créé en 2002, cèdera donc la place samedi aux Républicains, un nom souhaité par Nicolas Sarkozy et entériné par les militants lors d'un vote électronique jeudi et vendredi.

Inquiètes de voir la droite revendiquer une valeur commune, des partis et associations de gauche avaient intenté une action en justice pour bloquer le changement de nom, mais les juges ne les ont pas suivis.

Après son échec à l'élection présidentielle de 2012 face au socialiste François Hollande, Nicolas Sarkozy s'était retiré de la vie politique et son parti s'était abîmé dans des querelles intestines, tout en accumulant les déboires judiciaires et financiers.

En novembre, Sarkozy a repris la tête du parti, déterminé à tourner cette page pour se lancer à la reconquête de la présidence. Pour ce faire, il a entamé, outre le changement de nom, une réforme des statuts et de l'équipe dirigeante, qui sera consacrée samedi lors d'un congrès "refondateur" aux portes de Paris.

npk-chp/mct