NOUVELLES
29/05/2015 06:45 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Finale de la Coupe d'Allemagne - "Première" pour la technologie sur la ligne de but

La technologie destinée à contrôler si un ballon a franchi ou non la ligne de but fera samedi ses débuts en Allemagne, à l'occasion de la finale de la Coupe entre Dortmund et Wolfsburg au stade olympique de Berlin.

C'est une polémique précisément surgie lors de la finale de cette compétition l'an dernier qui a accéléré l'adoption de cette innovation par les 18 clubs de première division allemande, à partir de la saison prochaine.

A la 65e minute de ce match, Dante, défenseur du Bayern Munich, avait repoussé du pied une tête plongeante de son homologue de Dortmund, Mats Hummels. Problème: le ballon avait bien franchi la ligne et le but aurait dû être accordé.

L'arbitre en avait décidé autrement et le Bayern l'avait finalement emporté après prolongations (2-0).

"Cela ne pourra plus se produire", s'est félicité Helmut Sandrock, le secrétaire général de la DFB, la fédération de football allemande, en annonçant que la technologie serait utilisée pour la finale 2015.

"Tous les arbitres sont contents quand il reçoivent une aide", a souligné Hellmut Krug, ancien arbitre international allemand et chargé de l'arbitrage à la DFB, lors de la présentation du système "Hawk-Eye" (oeil de faucon), mardi à Berlin.

L'arbitre de la finale, Felix Brych, apparaît d'ailleurs tout désigné pour l'expérimenter. Le 18 octobre 2013, il avait accordé un "but fantôme" à l'attaquant de Leverkusen Stefan Kiessling alors que le ballon était entré par un trou dans le petit filet des buts d'Hoffenheim. Ce raté avait créé un vaste débat dans le football allemand.

La technologie "Hawk Eye", adoptée le 4 décembre 2014 par un vote majoritaire des clubs de l'élite (15 pour et 3 contre), a été préférée au système GoalControl utilisé par la Fifa lors du Mondial-2014 au Brésil.

Le système repose sur sept caméras par but, installées aussi haut que possible dans le stade, et qui signalent au millimètre près si un ballon a complètement franchi ou non la ligne de but.

La validation du but est alors transmise à l'arbitre sur une montre bracelet.

Le "Hawk-Eye" est employé depuis plusieurs années sur le circuit ATP de tennis, ainsi qu'en Premier League anglaise.

Une semaine après cette finale de la Coupe d'Allemagne, le système installé dans le stade olympique de Berlin devra en revanche être mis en veille pour la finale de la Ligue des champions, entre la Juventus Turin et Barcelone.

L'UEFA, organisatrice de la reine des compétitions européennes, s'est en effet prononcée contre la mise en place de cette technologie.

elr/sg/gv