NOUVELLES
29/05/2015 10:22 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Fifa: le football, "ça ne peut pas être la corruption", dit le 1er ministre français Valls

Le Premier ministre français, Manuel Valls, a estimé vendredi à Marseille que le football, "ça ne peut pas être la corruption" et a souhaité que les "différentes justices saisies" aillent au bout de leurs enquêtes sur le scandale financier qui ébranle la Fifa.

"Le foot, ça ne peut pas être la corruption, les candidatures qu'on a voulu orienter, l'argent roi (qui) domine", a mis en garde le chef du gouvernement. "Ca n'est pas ça le sport. Le sport, ce sont des valeurs de dépassement, d'effort, d'abnégation, de solidarité, de respect. Et à l'évidence nous sommes très loin malheureusement de ces valeurs", a regretté M. Valls, en marge d'un déplacement à Marseille.

"Je ne souhaite qu'une seule chose, c'est que les différentes justices qui sont saisies aillent jusqu'au bout" de leur procédure, a-t-il ajouté.

"Le foot, c'est le premier sport, c'est un sport populaire, le plus regardé sur la planète, (...) qui fait rêver. Et donc, c'est vrai dans d'autres domaines (...), tout le monde doit être exemplaire. Les joueurs bien sûr, dans leur comportement, mais aussi les dirigeants du football nationaux et internationaux", a déclaré le Premier ministre.

"A l'évidence, ce n'est pas cette image qui est donnée", a déploré M. Valls, amateur de football et supporter du FC Barcelone.

La veille, le président François Hollande avait lui jugé nécessaire de disposer en matière d'attribution de compétitions sportives d'organisations qui soient "incontestables".

map/mat/adc