NOUVELLES
29/05/2015 17:30 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Fifa/corruption: Perquisition dans les entreprises des trois fugitifs argentins

Des policiers argentins ont fait irruption vendredi en fin de journée à Buenos Aires au siège des entreprises de trois hommes d'affaires argentins, recherchés par la justice américaine dans le cadre de l'affaire de corruption touchant la Fifa.

Les policiers cherchaient les trois fugitifs, toujours non localisés, et ont mené des perquisitions au siège des sociétés de marketing sportif Torneos y Competencias (TyC), présidée par Alejandro Burzaco, et de Full Play, l'entreprise de Mariano et Hugo Jinkis.

Le juge argentin Claudio Bonadio a ordonné l'arrestation d'Alejandro Burzaco, d'Hugo et Mariano Jinkis, dont la justice américaine réclame l'extradition vers les Etats-Unis pour avoir versé des pots-de-vin à des dirigeants du monde du football.

Burzaco, 50 ans, se trouvait lundi à Londres. Son entreprise a géré les droits TV du championnat d'Argentine de 1992 à 2009 et en association avec l'Américain Aaron Davidson (président de Traffic Sports USA), arrêté à Zurich, il détient les droits télé de la Copa America 2015 qui débute le mois prochain au Chili.

Hugo Jinkis, 70 ans, et son fils Mariano Jinkis (40 ans) sont respectivement président et vice-président de Full Play, société notamment détentrice des droits TV des matches de qualifications sud-américains pour le Mondial.

Full Play, Torneos y Competencias et Traffic gèrent ensemble la diffusion TV de la Copa America 2015.

Le fisc a également déposé plainte contre les trois hommes pour blanchiment d'argent et évasion fiscale.

Malgré le scandale survenu mercredi, le président de la Fifa Joseph Blatter a été réélu à son poste vendredi pour un cinquième mandat d'affilée de quatre ans.

dm/pb/ap/hdz/sk