NOUVELLES
29/05/2015 11:08 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Fifa/corruption/Brésil: le président de la Fédération rentré au pays

Le président de la Confédération brésilienne de football (CBF), Marco Polo Del Nero, est arrivé vendredi à l'aube au Brésil pour "clarifier" le scandale qui a éclaté au sein de la Fifa et l'arrestation de son N°2, José Maria Marin.

"Ce qui s'est passé, avec cette arrestation, m'ont fait revenir à Rio de Janeiro pour accompagner les faits de près et donner tous les éclaircissements nécessaires", a affirmé M. Del Nero, à son arrivée, à la chaîne de TV SBT.

Président de la CBF depuis le 16 avril en remplacement de José Maria Marin, devenu son vice-président, M. Del Nero se trouvait dans le même hôtel que son prédécesseur quand ce dernier a été arrêté mercredi à Zurich.

Bras droit de M. Marin pendant sa présidence, qui avait commencé en 2012 après la démission de Ricardo Teixeira, soupçonné de corruption, M. Del Nero a raconté comment il avait réagi à l'arrestation de son collègue.

"L'arrestation (de Marin) nous a profondément choqués et maintenant nous attendons la suite. Je suis ici à la CBF pour montrer notre comportement, notre droiture dans le travail", a-t-il ajouté.

Suspendu de ses fonctions à la Fifa depuis mercredi, M. Marin a également été écarté, lors d'une réunion extraordinaire ce même jour à la CBF, de la vice-présidence de l'instance brésilienne de football. La plaque qui portait son nom sur la façade du siège de la CBF a été retirée.

"A partir du moment où la Fifa a décrété la suspension de José Maria Marin, - et nous espérons qu'il aura de la chance dans son procès, qu'il arrivera à montrer toutes les preuves nécessaires en sa faveur -, la CBF et ses directeurs ont estimé qu'il valait mieux l'écarter au moins momentanément", a expliqué M. Del Nero.

Le dirigeant a atterri à Rio, à 04H40 (07H40 GMT) en provenance de Francfort, après avoir abandonné jeudi le congrès de la Fifa à Zurich.

Bien qu'il ne participait pas au vote pour élire le nouveau président de la Fifa, M. Del Nero allait assister le samedi à une importante réunion pour l'Amérique du Sud.

Outre M. Marin, six autres élus de la Fifa ont été arrêté en Suisse à la demande de la justice américaine, soupçonnés de corruption depuis les années 1990.

rs/cdo/ka/pyv