NOUVELLES
29/05/2015 05:58 EDT | Actualisé 29/05/2016 01:12 EDT

Fifa - Bénéfice de 338 M USD sur 2011/2014

La Fifa a enregistré un bénéfice de 338 millions de dollars (308 M EUR) sur la période 2011/2014 pour un chiffre d'affaires de 5,7 milliards USD (5,2 milliards EUR), grâce en grande partie aux revenus du Mondial-2014 au Brésil, selon les chiffres annoncés en mars et approuvés vendredi lors du 65e congrès.

"Le cycle 2011/2014 s'est achevé sur un succès non seulement sportif avec le Mondial au Brésil mais aussi financier", s'est félicité le vice-président de la Fifa Issa Hayatou, "ce qui a permis de faire passer les réserves de la Fifa à 1,5 milliard de dollars (1,36 milliard EUR)".

"Ces réserves sont indispensables pour protéger la Fifa, qui dépend en très grande partie des revenus de la Coupe du monde", a ajouté le directeur financier, Markus Kattner.

Cette prospérité, la Fifa explique qu'elle la doit à une augmentation significative des droits TV et de marketing.

"Le Brésil a organisé une excellente Coupe du monde haute en couleur et spectaculaire, avec des stades remplis à 98%, des sponsors très satisfaits et un résultat financier positif", a ajouté M. Hayatou, président de la Commission des finances de l'instance mondiale.

"Nos bons résultats nous permettront donc de réinvestir dans le foot une grande partie de nos recettes", a encore souligné le Camerounais, président de la Confédération africaine de football (CAF).

Grâce à ses énormes revenus, la Fifa a pu financer intégralement à hauteur de 453 millions de dollars (412 M EUR) le comité d'organisation du Mondial brésilien.

La Fifa ajoute que 72% de l'argent dépensé est "investi directement dans le football". Ainsi, sur les 2,2 milliards USD (2 milliards EUR) consacrés au Mondial-2014, 476 millions ont été reversés aux 32 équipes.

Forte de ses énormes revenus, qui lui permettent de disposer de plus d'1,5 milliard USD de réserves (1,36 milliard EUR), la Fifa a dépensé entre 2011 et 2014 un peu plus d'un milliard dans des programmes de développement du football, chacune des 209 fédérations affiliées recevant une part.

ebe/adc